Maroc en vert : vigilance normale

Interrogé par l'AFP à Paris, le Quai d'Orsay a indiqué le 23 octobre : "S'agissant du Maroc, à l'exception d'une bande frontalière au sud, la quasi-totalité de ce pays figure en vert (code couleur pour une vigilance normale)". Venez donc tranquilles ! Interrogé par l'AFP à Paris, le Quai d'Orsay a indiqué le 23 octobre : "S'agissant du Maroc, à l'exception d'une bande frontalière au sud, la quasi-totalité de ce pays figure en vert (code couleur pour une vigilance normale)". Venez donc tranquilles !

Maroc : vigilance normale

Couleur verte 

Agadir, Maroc, Riad en location, villa à louer, riad à louer, villa en location, piscine, jardin, Jardin aux Etoiles

Grenier fortifié d'Imchguiguiln : agadir de 700 ans 

L'Anti-Atlas proche de votre riad en location est extraordinairement riche en greniers fortifiés, nommés agadirs en langue berbère. Ce sont des curiosités exceptionnelles d'un patrimoine en sursis, absentes du programme des tours operators. Nous vous proposons la visite de l'agadir d'Imchguiguiln. Celle-ci peut s'effectuer en deux ou trois heures, y compris le déplacement. Elle peut aussi s'inscrire dans une excursion d'une pleine journée, qui vous mènera à Tafraout, par Tizourgane.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En moins d'une heure                            

L'agadir d'Imchguiguiln est atteignable, direction plein sud, en moins d'une heure depuis le Jardin aux Etoiles. Voir détails sur la carte Google Maps ci-dessous. Après avoir traversé un magnifique paysage d'arganiers, on aperçoit un grand panneau sur la gauche, trois kilomètres environ avant la localité d'Aït Baha. On trouve d'autres indications géographiques sur Internet. Ne vous y fiez pas, elles sont fausses.



L'accès est facile en automobile. Le dernier tronçon est une route bétonnée, puis goudronnée sur un peu plus de 500 mètres, avant l'arrivée au village d'Imchguiguiln.

Agadir contemporain des Croisades                            

​Bien conservé, encore que des travaux de consolidation seraient les bienvenus, l'agadir Imchguiguiln étendrait ses racines les plus anciennes jusqu'à l'an 1244. Il serait donc contemporain des Croisades. Alors que l'on posait sa première pierre, les Cathares capitulaient à Montségur.

 

Vous serez gentiment accueilli(e) par le gardien, Mbataka Ben Homer, et son épouse Saadia Machaitou, tous deux d'origine berbère et adorables de gentillesse. Cet agadir se distingue par sa construction en pierre de haute qualité, qui se remarque dès le mur extérieur et se confirme glorieusement à l'intérieur du vaste couloir formé de deux impressionnantes rangées de cases qui servaient à sécuriser les récoltes et les biens. C'est le coeur de l'agadir. Ces cases, que l'on peut comparer aux safes des banques d'aujourd'hui, ne sont plus utilisées.

Mille détails intéressants

Au cours de la visite, les deux gardiens vous fourniront mille détails intéressants, qu'on ne va pas déflorer ici. Les images ci-dessus en donnent néanmoins une idée. Au surplus, Saadia est prête à vous préparer un tajine, que vous dégusterez dans sa maison. Comptez alors deux ou trois heures de plus ! Réservation indispensable : 06 62 81 27 28 (elle) ou 06 18 43 81 62 (lui). Négociez-en le prix !

 

Tajine ou pas, pensez à donner aux gardiens 50 ou 100 dirhams (5 ou 10 €). C'est leur gagne-pain ! Et, on ne le dira jamais assez, la vie n'est pas facile pour le peuple marocain. 

Prolonger la balade par Tizourgane et Tafraout