Atlas : extraordinaire bassin de Win-Timdouine

​Le bassin de Win-Timdouine est un lieu extraordinaire à plus d'un titre ! Situé dans l'Atlas, à 1'600 m d'altitude, il est alimenté par l'eau qui sort d'un dédale de lacs souterrains d'une vingtaine de kilomètres. La vue dont on jouit depuis cette hauteur privilégiée et la sérénité des lieux valent vraiment le déplacement.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ Un peu plus d'une heure depuis votre riad en location.
 
 
En voir plus

La route enchanteresse pour parvenir à Win-Timdouine

 

On accède au site de Win-Timdouine par l'ancienne route Agadir-Marrakech, qui subsiste à côté de l'autoroute reliant désormais la cité balnéaire à la ville rouge. Au-dessus du village d'Amskroud, la direction est indiquée par un grand panneau routier, à droite de la route en montant.

La route se révèle correctement goudronnée. Elle accomplit de véritables prodiges pour se faufiler entre gorges, vallées ondoyantes et précipices et comprend d'innombrables virages sur 8 kilomètres. La beauté et la variété des paysages font toutefois vite oublier ce petit inconvénient. Roulez prudemment ! Ici des oiseaux vous inciteront à vous arrêter pour prendre des photos, là un amandier en fleurs vous émerveillera, plus loin c'est un vieil homme sur son âne qui vous amènera à ralentir. 

 

Garez votre véhicule sur la petite place de parc située à un kilomètre environ du bassin.  En suivant le chemin creusé dans le rocher, lequel est en principe interdit aux véhicules, vous pourrez alors effectuer une jolie balade à pied, jusqu'au bassin. D'une durée de 15 minutes environ, cette promenade permet de se rendre compte de la beauté des lieux à la vitesse de l'homme. 

En voir plus
Un point de vue incomparable sur l'Atlas

En langue berbère, "Win-Timdouine" signifie "la grotte des lacs". L'eau qui en sort se déverse par un petit canal dans un quadrilatère aménagé à l'air libre par la main de l'homme. Vu l'altitude, la température ne dépasse pas les 25 à 30 degrés centigrades, même en plein été, lorsque le soleil darde ses rayons sur la face sud de l'Atlas.

 

De petit malins apprécient cette piscine inhabituelle dès que la plaine se transforme en fournaise. On y nage en effet agréablement, pour peu que le bassin ait été nettoyé de toute impureté. La profondeur atteint environ deux mètres et demi. Abdul, un des amis du Jardin aux Etoiles, a publié un petit reportage sur son blog, dans lequel il conte l'une des ses escapades à Win-Tindouine.

Pas de foules de touristes

 

Cet endroit magique, qui ne figure pas dans les guides, n'est pour l'heure pas assez connu pour être envahi par une foule de touristes. Il a quelque chance de demeurer peu fréquenté encore quelque temps. Inchallah !



Profitez donc pleinement des rencontres que vous y ferez. Vous ne risquez guère de manquer M'Bark, l'habitué des lieux, toujours prêt à vous offrir le thé, qu'il fait chauffer sur le feu. L'homme est discret. Cela n'empêche pas de le récompenser. Peut-être aussi y croiserez-vous d'aimables Berbères vivant dans ces terres isolées qui se feront un plaisir de vous raconter mille choses sur Win-Timdouine.

 

En en peu plus d'une heure depuis le Jardin aux Etoiles 
 
 
 

Un terrain d'exploration scientifique, mais une eau qui se perd...
En voir plus

La grotte de Win-Timdouine est le plus grande qui ait été explorée à ce jour en Afrique. Elle constitue un gigantesque réseau souterrain comprenant une série de lacs disposés le long de ses 19 km de galeries. On n'a commencé à explorer Win-Timdouine qu'en 1950. En 2008, une expédition biospéléologique internationale l'a auscultée de fond en comble et en a tiré des enseignements scientifiques de première valeur. Voir la vidéo ci-dessous à gauche.



L'eau du bassin de Win-Timdouine s'écoule dans la nature. Elle finit par se perdre dans la falaise qui domine le site, sans atteindre le village se trouvant en contrebas. Les habitants viennent s'y approvisionner de manière improvisée. L'essentiel de cet or bleu n'est ainsi pas utilisé par l'homme.

Un projet de canalisation a bien été envisagé, mais il ne s'est jusqu'ici pas concrétisé. Pas davantage que l'idée d'un forage depuis le sommet de la montagne, qui correspond au plateau de Tasroukht, situé 100 mètres au-dessus. Cette eau d'origine souterraine surgissant de la montagne est pourtant importante, voire vitale pour les populations berbères de la région, ainsi que l'a expliqué l'émission de France 2 nommée "ADN",  à visionner ci-dessous.



En voir plus

                   Additional information about the riad : 0041 79 240 26 32