Spéléo au Maroc ? Oui, des grottes et aussi la piscine dans la nature de l'Atlas

Mis à jour : févr. 20


L'accident du Haut-Atlas dont ont malheureusement été victimes les trois spéléologues espagnols qui n'avaient pas pris la précaution d'être accompagnés d'un guide rappelle la richesse du Maroc en grottes. Tout près du Jardin aux Etoiles, celle de Win-Timdouine offre un cadre naturel unique (photo ci-dessus).


Le Haut-Atlas, l'Atlas, mais aussi l'Anti-Atlas comptent de nombreux goufres qui attirent les spéléologues. Celui de Win-Timdouine, qui n'est ouvert que sur autorisation, est le plus grand qui ait été exploré en Afrique.


Win-Timdouine signifie "la grotte des lacs" en langue berbère (tamazigh). Il constitue un gigantesque réseau souterrain comprenant une série de lacs disposés le long de ses 19 km de galeries. En 2008, une expédition biospéléologique internationale l'a ausculté de fond en comble et en a tiré des enseignements scientifiques de première valeur (voir la vidéo ci-dessous).

Des grottes, certes beaucoup plus modestes, ont été découvertes à Lakhsass, entre Tiznit et Guelmim, au sud d'Agadir, à un peu plus de deux heures du Jardin aux Etoiles. Un ami de notre riad, Mohammed Chedaf (photo ci-dessus), a participé lui-même à ces travaux.


106 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html