• Jean-Luc Vautravers

Croco Parc d'Agadir : une grotte aux serpents s'ajoute aux iguanes et aux tortues géantes

Mis à jour : févr 11


Le Croco Parc d'Agadir continue de compléter ses attractions. Ouvert en mai 2015 pour constituer un cadre exceptionnel accueillant 300 crocodiles du Nil et 300 variétés botaniques du monde entier, il vient d'inaugurer le 23 mars une caverne à serpents. Celle-ci s'ajoute au jardin de cactus abritant iguanes et tortues géantes, ouvert en janvier 2018.

Pour continuer d'avoir du succès et susciter de nouvelles visites, une attraction comme le Croco Parc d'Agadir se doit sans cesse d'ajouter de nouveaux pôles d'intérêt.


La grotte aux serpents qui vient d'être ouverte abrite les deux plus grosses espèces de serpent existant sur terre : les anacondas d'Amérique du Sud et les pythons d'Asie. L'un et l'autre peuvent atteindre une taille de cinq à six mètres de long et un poids de 130 à 200 kilos. C'est dire qu'ils sont spectaculaires !


L'anaconda, un excellent nageur

​Non venimeux, mais constricteur, donc capable d'étouffer sa proie, l’anaconda est un genre de serpents de la famille des boas. Semi-aquatique et excellent nageur, il vit essentiellement dans les marécages et les fleuves des régions tropicales et subtropicales d'Amérique du Sud. Il apprécie la chaleur et l’humidité.


L'anaconda se nourrit d’oiseaux, de mammifères, de reptiles ou de poissons. Après six mois de gestation, les femelles donnent des petits vivants, qui sont tout de suite autonomes. C'est pourquoi l'on dit qu'il s'agit d'une espèce vivipare.


Le python réticulé : des motifs de couleurs complexes

Egalement constricteur, le python réticulé se distingue par sa peau considérée comme l'une des robes les plus richement colorées chez les serpents. Il est globalement brun clair, avec des motifs complexes en forme de losanges brun-sombre et ocre-jaune, plus ou moins réguliers, parfois tachetés de brun, le tout parsemés de reflets irisés.


C'est une espèce présente dans les forêts tropicales, les lisières de forêts et les prairies attenantes, souvent à proximité de l'eau. On peut le retrouver dans quasiment toute l'Asie du Sud-Est. Les femelles pondent des œufs qu’elles couvent. En s’enroulant autour des œufs, elles sont capables d’en augmenter la température par des vibrations de leur corps.

60 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32