Mes fenêtres ont prouvé leur étanchéité lors des intempéries


Aucun dégât apparent n'a été déploré au Jardin aux Etoiles durant les intempéries de ce début d'année, alors que les pluies diluviennes ont provoqué des dommages importants partout dans la Vallée du Souss, y compris chez mon amie Latifa à Taroudant.


Pourquoi y ai-je échappé ? Parce que mes murs de briques de pisé sont recouverts de maçonnerie et que non seulement les fenêtres ont été posées, mais qu'on a aussi eu le temps de les doter des carreaux de verre nécessaires. Sous réserve de découvertes cachées, la preuve de leur étanchéité a ainsi été faite. Abbes, l'artisan d'Ouled Teima qui les a posées, a apparemment bien travaillé !

Les portes-fenêtres qui donnent sur la terrasse Souss (première photo) se sont également révélées à la hauteur.


L'eau tombée du ciel a néanmoins laissé des traces. Ainsi, la façade de la chambre Agadir (deuxième photo), qui est le prolongement de la suite Tiznit, est-elle un peu plus foncée que le reste du bâtiment. Mais cela me paraît être anecdotique. Il est en revanche important de ne pas laisser trop longtemps les montants de mes fenêtres sans peinture. Il faudra assez rapidement recouvrir ces montants (dernière photo) d'une peinture de couleur vert de gris.


Certains propriétaires de riad ont ajouté sur leurs fenêtres ou leurs portes-fenêtres des éléments décoratifs. Je ne l'ai pas fait, considérant qu'il est bon que le maximum de lumière pénètre à l'intérieur, dans la mesure où la façade sud ne comprend aucune ouverture, afin que la fraîcheur puisse être conservée lors des mois torrides de l'été.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html