top of page

Quand Jacqueline Kennedy reçut une ceinture en or de Hassan II et fit une escapade à Marrakech

Dernière mise à jour : 20 juil. 2023



Reine de la mode et du style à son époque, Jacqueline Kennedy est une icône éternelle. L'an prochain, il y aura 60 ans que son mari, 35e président des Etats-Unis, fut assassiné. Vingt-huit ans après sa propre disparition, Jackie Kennedy, née Lee Bouvier, demeure une personnalité à l'élégance unique dont l'aura demeure intacte. En mars 1963, elle reçut du jeune roi Hassan II un ceinture en or sertie de pierres (photo) qu'elle porta à plusieurs reprises avec une grâce qui n'appartenait qu'à elle.

Ce cadeau royal lui fut offert lors de la visite d'Etat que Hassan II (photo) effectua dès le 27 mars 1963 à Washington, reçu par le président Kennedy et son épouse, en compagnie de son frère Moulay Abdellah et de sa sœur Lalla Nezha.


Le roi du Maroc et le président des Etats-Unis étaient alors de jeunes leaders, pour lesquels le monde avait les yeux de Chimène. Hassan II avait 33 ans, ayant accédé au trône deux ans plus tôt. Il souligna que le Maroc avait choisi "le camp de la liberté". John Kennedy, 45 ans, lui, ne manqua pas de rappeler que le Royaume avait été le premier pays à reconnaître l'indépendance des Etats-Unis.

Jackie Kennedy s'habilla en plusieurs occasions avec la ceinture en or de Hassan II. Elle la choisit avec une longue robe bleue et l'utilisa également par dessus une robe blanche, posant aux côtés de son mari pour une image officielle. Notre photo montre le couple présidentiel, la robe de la Première dame et la fameuse ceinture. Très soucieuse de son apparence, Jackie Kennedy choisissait ses couturiers avec le plus grand soin. Hubert de Givenchy et Coco Chanel l'habillèrent, avant qu'il lui faille se résoudre, lors de l'entrée de John Kennedy à la Maison-Blanche, à faire confiance à un styliste américain, pour éviter de froisser le patriotisme yankee. Durant la présidence Kennedy, Oleg Cassini créa plus de 300 tenues pour elle.


Sept mois après avoir reçu le cadeau royal de Hassan II, le 13 octobre 1963, Jacqueline Kennedy débarquait à Marrakech dans un avion privé dépêché par le souverain alaouite.

Accompagnée de sa sœur Lee Radziwill, elle arrivait de Grèce, où elle avait été invitée à une croisière par l'armateur Aristote Onassis qui, des années plus tard, allait devenir le second époux de Jacqueline Lee Bouvier. Le but de ce voyage était de la faire sortir de l'état dépressionnaire qui était le sien à la suite du décès de son bébé prénommé Patrick. A Marrakech, elle se rendit au Palais Gharnata, restaurant toujours ouvert aujourd'hui. Un dîner officiel fut en outre organisé pour les deux hôtes de marque par le prince Moulay Abdellah. La Première dame avait retrouvé le sourire, ainsi que le montre ce document.

A son ­retour à Washington, chacun se rendit compte qu'elle était plus proche de son mari. Les gestes tendres succédaient aux mains enlacées. Le drame survint le mois suivant : le président était assassiné le 22 novembre à Dallas, aux côtés de son épouse. Le monde entier en frémit d'horreur et de compassion pour la jeune veuve, dont la dignité fut unanimement saluée.


La fameuse ceinture en or de Hassan II refit son apparition lors du mariage controversé de Jacky Lee Bouvier avec Aristote Onassis, le 20 octobre 1968, sur l'île de Skorpios, propriété de l'armateur, ainsi que, quatre ans plus tard, durant la fête qui marqua le quatrième anniversaire de cette union. Jacqueline Kennedy-Onassis porta alors une longue jupe blanche et un haut noir (photo), qui mettait en valeur la lourde ceinture ornée de pierres.


A Agadir en 1959


Le second mari de Jackie Kennedy-Onassis avait débarqué au Maroc moins de dix ans plus tôt. Le 27 février 1959, le yacht d'Aristote Onassis avait accosté à Agadir, avec à bord le héros de la Seconde Guerre mondiale sir Winston Churchill, grand amoureux du Maroc. C'était un an avant le tremblement de terre du 29 février 1960. Parmi les passagers du "Christina" figuraient aussi Clementine Churchill et une certaine Maria Callas, considérée comme la plus grande cantatrice du XXe siècle

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page