Eaux usées, isolant bitumineux : travaux indispensables

Parallèlement à l'installation de mes six portes, des fenêtres (Les cadres des fenêtres et des portes-fenêtres cimentés) ou encore la construction de la cheminée de neuf mètres du Jardin aux Etoiles, des travaux moins spectaculaires mais tout aussi nécessaires sont entrepris. C'est ainsi qu'on voit (première photo) le valeureux Smaïn en train de creuser le puits des eaux usées, les douars ne connaissant pas de système d'égout. Travail au pic, s'il vous plaît, sans l'aide de la moindre machine ! Ce puits prendra une forme de léger trapèze, afin d'éviter tout éboulement, et descendra jusqu'à 5 mètres environ. Le fond sera constitué de pierres et autres matériaux, qui joueront le rôle de filtre naturel. Une fosse septique sera aménagée en amont. Elle conservera les matières, qui seront régulièrement enlevées par un camion-pompe. Équipée d'un filtre - la discussion est encore en cours pour savoir si celui-ci sera aussi serré que celui de la piscine, ce que préconise Azzedine (voir La piscine bleu ciel d'Azzedine - La plaie des retards marocains) -, elle permettra vraisemblablement d'utiliser l'eau des eaux usées pour engraisser le jardin. Ainsi sera créée l'installation la plus écologique possible. Un exemple de coûts cachés Autre précaution prise : la pose d'un isolant bitumineux sur les terrasses, que je vous avais annoncée en novembre dernier. Ce papier isolant est maintenant parfaitement invisible. La suite montrera toutefois que ces travaux auront soit été mal faits, soit se révéleront insuffisants. De l'eau s'écoulera en effet à l'intérieur, et il faudra prendre d'autres dispositions. Une illustration des coûts cachés de la construction marocaine, qui finissent par être élevés ! Ce papiers isolants est recouvert d'une couche de ciment que je ne doterai pas de carrelages, du moins dans la première étape. J'avais bien aimé les terrasses peintes de Chris (voir Riad Azyadé : un petit bijou à Taroudant) ou celle, brute, d'Olivia (voir Un p'tit salamalekum à Hakim), qui peut permettre l'installation ultérieure d'une tente.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html