Edith Piaf, dont on a marqué le centenaire, avait des origines berbères marocaines

Edith Piaf est née le 15 décembre 1915 dans le quartier populaire de Belleville à Paris. Le centenaire de sa naissance a été l'occasion de quantité de célébrations qui ont confirmé la place à part que la chanteuse occupe au panthéon de la chanson française. Mais sait-on que la môme Piaf, star reconnue dans le monde entier, avait des origines berbères ? Il est faux d'affirmer qu'Edith Piaf serait d'origine kabyle algérienne. Ce qui est vrai, en revanche, est que son arrière-grand-père maternel était un Berbère né à Mogador (aujourd'hui Essaouira), en 1827, et décédé à Montluçon, dans le centre de la France, en 1890. Un acrobate de cirque marocain Saïd Ben Mohammed était un acrobate de cirque marocain. Marié à une Italienne, Marguerite Bracco, née Murazzano, il est le père d'Emma ou Aïcha Saïd Ben Mohamed, qui fit également carrière dans le monde du cirque et qui serait la danseuse mauresque du Décor de la baraque de la Goulue de Toulouse-Lautrec. La fille d'Emma ou Aïcha Ben Saïd, Annetta Maillard, chanta dans de célèbres cabarets parisiens, comme le Chat noir, le Mikado, et le Monocle, mais n'eut pas la carrière qu'elle aurait sans doute méritée et plongea dans une profonde dérive. Edith Piaf naquit, dans la misère, de son union avec Louis Gassion, artiste de rue indépendant et misérable. Le rôle de la grand-mère Longtemps niée par les médias français, l'origine berbère d'Edith Piaf n'a jamais été cachée par la chanteuse. Au contraire, elle aurait toujours manifesté un attachement particulier pour ses racines. Confiée à sa grand-mère Emma ou Aïcha durant les premières années de sa vie, Edith avoua avoir été marquée toute sa vie par l'affection et les enseignements de celle-ci. D'autres échos sont moins flatteurs pour la grand-mère de Piaf. Des sources affirment que celle-ci ne s'occupait guère de sa petite-fille et que ses biberons "sentaient le vin rouge". Un autre Berbère Clin d'oeil de la destinée, le plus grand amour de la môme Piaf fut un autre Berbère, d'origine juive, né à Sidi Bel Abbès : le boxeur Marcel Cerdan, champion du monde des poids moyens. Ayant grandi au Maroc à partir de 1922, il était surnommé « le Bombardier marocain ». Il disparut en 1949 dans un accident d'avion au-dessus des Açores. Au large des côtes marocaines.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html