Essaouira : une fresque géante pour célébrer le dialogue entre les cultures et les religions

Une fresque géante s'étendant sur 5'000 mètres carrés vient d'apparaître sur le sol de la place Moulay Hassan, la principale d'Essaouira (photos ci-dessus). Signée par l'artiste italien Giacomo Bufarini, qui a pris le surnom de RUN, elle met en valeur le dialogue des cultures et des religions. Ce superbe exemple d'Art urbain représente deux humains assis de part et d'autre d'un cours d'eau. Ils se regardent et échangent du regard. La fresque est aussi une allégorie d'Essaouira, ville de culture et de tradition juive, autrefois nommée Mogador, réputée pour être un lieu cosmopolite. "Nous sommes venus à Essaouira pour peindre la place Moulay Hassan, nous avons trouvé un océan interminable d’inspiration", déclare Giacomo Bufarini. Vivant à Londres, RUN s’est fait connaître par ses peintures murales géantes réalisées dans le monde entier, de l'Italie à la Chine, en passant par le Sénégal. Dans le cadre de la Biennale de Marrakech La fresque de Giacomo Bufarini s'inscrit dans le cadre de la 6e édition de la Biennale de Marrakech, qui se déroule du 24 février au 8 mai 2016. Cette grande manifestation est étendue cette année à la cité des Alizés. Elle a convié dix autres artistes réputés mondialement, dans le contexte d'une opération intitulés "MB6 Street Art". Avec l'extension de la Biennale de Marrakech, l'ancienne Mogador connaît un renouveau culturel, artistique et, en finalité, touristique. Essaouira est riche de plusieurs galeries d'art de qualité. Une gouache originale signée Amina est exposée au Jardin aux Etoiles (photo ci-dessous) et provient de l'une d'elles, située Bab Marrakech.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html