L'affiche était reine quand Internet n'existait pas !

Dans les années 1930 à 1950, alors qu'on ne pouvait pas imaginer ce qu'Internet allait être, les créateurs d'affiches ont fait preuve d'un talent formidable. Le Maroc les a incontestablement inspirés, eux et leur palette de couleurs vives. C'est un ravissement de la redécouvrir. Durant l'Entre-deux-guerres, pour attirer les voyageurs aisés, qui étaient seuls à l'époque à disposer des moyens de se rendre au Maroc, l'Office du tourisme marocain misait sur l'hiver et le printemps (photo ci-dessus). Après la Seconde guerre mondiale, le message devient plus ambitieux : l'été s'invite dans l'arsenal promotionnel (première photo). Il s'agit de mettre en valeur Agadir, qui avait le statut de station balnéaire bien avant le tremblement de terre de 1960. La deuxième affiche confirme qu'à la découverte du patrimoine historique s'ajoutent les joies de la mer. Retour en arrière : ancêtre précurseur des actuels avions low-cost, l'Aéropostale a ouvert la voie des airs. Je trouve la première affiche extraordinaire : les minarets sont dessinés quasiment en 3D. On voit aussi que pour se rendre d'Europe à Agadir, il fallait... quelques étapes. Deuxième photo : la rencontre entre la Koutoubia de Marrakech la légendaire et l'avion de l'Aéropostale a quelque chose de renversant. C'est l'une des premières qui montre le choc entre la modernité technique et la tradition multiséculaire. Ces créateurs d'affiches étaient des artistes. Mais peu sont célèbres. L'affiche ci-dessus, qui vante Tanger, "son site, son climat", fait donc figure d'exception. Elle est signée de mon cher Majorelle.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html