La nouvelle ministre du tourisme connaît extrêmement bien Agadir

La nouvelle ministre du tourisme, de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire se nomme Fatima-Zahra Ammor. Cette dirigeante de haut vol est une proche d'Aziz Akhannouch, maire d'Agadir et chef du gouvernement. Dans le passé, elle a étroitement travaillé aux côtés du nouvel homme fort du Royaume. Elle connaît très bien Agadir, ayant créé et monté le Festival Timitar des musiques du monde voulu par Aziz Akhannouch. Fatim-Zahra Ammor est née à Rabat dans une famille aisée, dont le travail et l’effort sont les valeurs premières. Son père était un grand commis de l’Etat et sa mère romancière. Après des études au Lycée Lyautey de Casablanca, elle obtient en 1991, à Paris, le diplôme d’ingénieur à l’École Nationale supérieure des techniques avancées (ENSTA Paris). Elle obtiendra plus tard un certificat d’administrateur de sociétés (gouvernance et conduite d’entreprise) de Sciences Po Executive Education. De retour au Maroc en 1992, elle commence sa carrière dans le marketing auprès du géant américain Procter&Gamble. En 2001, elle rejoint le groupe Akwa, propriété des familles Akhannouch et Wakrim, dont on voit ici le siège d'Agadir et qui emploie actuellement quelque 10'000 personnes, de manière directe ou indirecte. Fatim-Zahra Ammor est directrice marketing et membre du comité exécutif. En une dizaine d’années, elle contribue à construire une vingtaine de marques fortes, leader dans leurs domaines d’activité, telles qu'Afriquia ou Afriquia Gaz. L'objectif derrière la création du festival Timitar était le repositionnement de la ville d'Agadir en tant que destination culturelle, en plus d'être balnéaire, d'où aussi l'apparition, sous le label Akhannouch, du Concert pour la tolérance qui réunit des vedettes de la chanson africaines et françaises, avant d'être diffusé sur des chaînes TV de grande écoute. Le festival Timitar voit se rencontrer des artistes berbères et du monde entier. Il est encore à ce jour l'un des plus grands du pays, accueillant chaque année plus de 600 artistes et 800'000 spectateurs. Fatim-Zahra Ammor quitte l'Akwa Group en 2012, pour se lancer dans le conseil de dirigeants en marketing et en développement d’affaires. Dans ce cadre, elle pilote de nombreux événements internationaux pour le compte d'institutions publiques, comme les Assises de l'agriculture, le Salon du cheval, la Semaine verte de Berlin, avec toujours pour objectif le rayonnement du Maroc. En 2014, le roi Mohammed VI la désigne commissaire générale du pavillon marocain de l’Exposition universelle de Milan (notre photo). Sous son leadership, celui-ci rencontre un grand succès, que nous avions relaté, après l'avoir visité. Il accueille trois millions de visiteurs en six mois et est le 5e pavillon le plus fréquenté. Fatim-Zahra Ammor est mariée et mère de deux enfants. Elle résidait ces dernières années au Luxembourg. Sa nomination la fait revenir dans le Royaume, succédant comme ministre du tourisme à une autre figure féminine du parti d'Aziz Akhannouch, Nadia Fettah Alaoui. Cette dernière a pour sa part été promue au titre de première femme ministre de l'Economie et des finances.

La nouvelle ministre du tourisme connaît extrêmement bien Agadir