Le Musée des Confluences installé dans l'ancien palais du Glaoui est superbe

Il devait s'ouvrir en 2007. Il a fini par accueillir ses premiers visiteurs à fin 2019, près de trois ans après la visite royale qui comme par miracle a débloqué le compte à rebours. Installé à l'intérieur du monument qu'est Dar El Bacha, le Musée des Confluences de Marrakech y a mis le temps, mais quelle splendeur ! Ouvert de manière complète à fin 2019, il est devenu l'un des musts de la Ville ocre, à visiter en priorité. On dirait que dans ces murs historiques rôde l'ombre du fameux pacha de Marrakech Thami El Glaoui, qu'on voit ici dans son bureau de Dar El Bacha du temps de sa splendeur. Le palais du Glaoui était alors connu pour le train de vie du maître des lieux et les fastueuses fêtes et réceptions qu'il y donnait, y conviant les grands de ce monde, comme le héros de la Seconde Guerre mondiale Winston Churchill, grand amoureux de Marrakech, Charles de Gaulle ou encore Charlie Chaplin. On y croisait aussi Jacques Majorelle, ami de Thami El Glaoui, qui en fit un portrait saisissant. La rénovation des lieux a abouti à un résultat époustouflant. Tout autour d’un jardin arabo-andalou s’articulent des pièces aux colonnes recouvertes de zelliges et stucs ciselés. On tombe béat d'admiration devant les polygones étoilés, les frises à fleurons, les colonnes aux chapiteaux sculptés. Le palais du Glaoui revit : portes en cèdre travaillé à la main, plafonds de toutes formes et couleurs, poutres et solives apparentes ou à caissons aux motifs géométriques et floraux. L'architecture et la déco de Dar El Bacha constituent déjà un musée en eux-mêmes ! Les objets présentés au sein du musée doivent beaucoup à Patty Cadby Birch, philanthrope américaine d’origine juive. Cette amoureuse inconditionnelle du Maroc et de la Ville ocre a participé à la restauration de l'estrade servant de chaire à la mosquée de la Koutoubia et qu'on appelle minbar. Des tablettes et des objets relatifs à la science et aux savoirs islamiques accompagnent cette pièce maîtresse. Le visiteur admirera aussi plus de 200 objets que Patty Cadby Birch a collectionnés lors de ses nombreux voyages en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Juste retour des choses, la salle principale est dédiée au patrimoine judéo-marocain. Dar El Bacha-Musée des Confluences accueille par ailleurs des expositions temporaires de grand intérêt. Horaires d’ouvertures : tous les jours, sauf le mardi, de 10 h à 18 h. Tarifs d’entrée : 30 dh pour les nationaux, 60 dh pour les étrangers et gratuit pour les enfants et étudiants. Le vendredi : gratuit pour les nationaux et les résidents étrangers au Maroc. Visites guidés sur rendez-vous. museedesconfluences@fnm.ma

Le Musée des Confluences installé dans l'ancien palais du Glaoui est superbe