Noëlle, l'amoureuse du tadelakt, y compris pour sa piscine

Noëlle est une sympathique et fiable Française qui ne supportait plus le climat parisien et dont la santé, qui était mauvaise, s'est transformée depuis qu'elle vit au Maroc. Au point de se sentir quasiment marocaine et d'avoir tout récemment épousé un Marocain, Abdou, par ailleurs spécialiste Internet chez Google. Eh oui ! Active dans l'immobilier - mais sachant demeurer sur le terrain de ce qu'elle sait faire, sans se lancer dans de grandes opérations hasardeuses -, Noëlle vient de se construire une maison, pour elle et sa soeur, dans un village situé au nord-est de Taroudant, à environ 30 minutes de chez moi. Elle l'a fait avec une réelle modestie de moyens, compensée par un engagement personnel fort. Elle a par exemple acheté elle-même les différents matériaux utilisés pour la construction, ce qui permet d'économiser pas mal d'argent, mais n'est possible que si l'on est à demeure sur place. Un matériau inventé par les Berbères Les murs de sa maison sont tous recouverts d'un enduit typiquement marocain : le tadelakt (par exemple ici, à gauche, dans sa salle à manger). Qu'est-ce que le tadelakt ? Il s'agit d'un matériau inventé jadis par les Berbères pour conserver l’eau. Etanche, il s’intègre aux fonctions et aux styles les plus divers. Les pigments naturels qui entrent dans sa composition permettent d’imaginer toutes les tonalités de couleurs - et en particulier les plus chaudes. Le tadelakt décore les murs des pièces, les cages d’escalier, les salles de bain ou encore constitue le revêtement des piscines, auxquelles il apporte une finition de grande classe, pour autant qu’on ait choisi un très bon artisan. C'est ce qu'a fait Noëlle, en misant sur le vert clair, qui garantit une belle transparence de l'eau. On aperçoit l'installation d'arrivée d'eau qui permettra de créer une petite fontaine au bord de la piscine. Murmure aquatique en perspective ! Sensuel et soyeux Il faut convenir que le résultat est probant, à la fois sur le plan visuel et tactile. Sensuel et soyeux, le tadelakt est en effet extrêmement agréable non seulement à l'oeil, mais aussi au toucher. J'en ferai une large utilisation au Jardin aux Etoiles ainsi qu'on le verra. Les piscines en tadelakt sont toutefois d’utilisation récente. Les constructeurs marocains hésitent à les conseiller. C'est le cas de l'entrepreneur que j'ai sollicité pour le gros oeuvre de ma maison, qui dit ne pas encore disposer de toute l’expérience nécessaire, en particulier s’agissant des conséquences du poids de l’eau sur ce matériau qui demeure d’essence fragile. Mais je suis quand même bien tenté de suivre l'exemple de Noëlle...

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html