Surprises spectaculaires à la Kasbah d'Agadir en cours de réhabilitation

Le chantier en cours en vue de la réhabilitation de la Kasbah d'Agadir pour en faire un haut-lieu incontournable a réservé des surprises spectaculaires. A l’angle du rempart Est, les archéologues ont trouvé les fondations d’une tour (photo Agadir Première) dont seule la base affleure encore au sol. Cette tour de guet angulaire servait autrefois à surveiller les environs arrière de la Kasbah. Une découverte encore plus spectaculaire a été faite en contrebas de la forteresse. Il s'agit d'un four à chaux creusé dans le roc, doté d'une ouverture circulaire cylindrique caractéristique (photo Agadir Première). La base du four conserve encore des blocs de grès rougis par le feu. Une occupation des lieux plus ancienne qu'imaginée Les récits retrouvés font remonter la construction de la forteresse d’Agadir au temps des Saâdiens, qui reprirent la forteresse aux Portugais en 1541. Les trouvailles des archéologues ont permis de prouver que le site était occupé depuis des temps beaucoup plus anciens. Le mur d’enceinte Nord-Est présente deux strates antérieures au XVIe siècle et une grande quantité de matériel qui prouve qu’une vie y avait bien cours avant la construction de la forteresse. Autre découverte : celle de carrières utilisées pour l’extraction de sable et d’argile, qui a permis de remonter l’histoire du site très loin dans le temps. Des roches où apparaissent des fossiles marins prouvent que ces strates se trouvaient au niveau de la mer avant l'apparition de l'Atlas, à la fin du Trias et au début du Jurassique.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html