Symphonie de zelliges en rouge et blanc jusqu'au pop art

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans l'aménagement de mes salles de bain et en l'occurrence celle de la suite Tiznit. La tablette du double lavabo a été coulée et Ali d'Agadir a réalisé ce que je souhaitais : une symphonie en rouge et blanc, selon les principes géométriques que j'avais repérés au riad Moullaoud de Marrakech. Il a utilisé de petits zelliges rouges et blancs de Fès, ainsi que des zelliges rouges plus grands, pour composer la tranche. Il reste à installer le miroir, qui occupera toute la partie actuellement grise, ainsi que les vasques et la robinetterie. Pour ces dernières, j'ai choisi la couleur bronze. De loin, on croit à un motif genre pied-de-poule et ces zelliges semblent alignés au cordeau. Ils le sont, mais obéissent à des règles de disposition et de formes très particulières. En y regardant de plus près, on constate que les carrelages rouges sont posés dans le sens de la largeur puis immédiatement dans celui de la hauteur. Les blancs, eux, sont placés dans deux directions diagonales différentes. L'oeil peut ainsi s'exercer à y voir toutes sortes de combinaisons, comme dans un kaléidoscope. Pour ma part, j'y distingue très bien des figures que le pop art ne renierait pas. Cela sort des sentiers battus, tout en demeurant très marocain, et ça me convient !

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html