Je vous avais déjà parlé des chaises et fauteuils en fer forgé marocains, reconnaissables au premier coup d'oeil. J'ai entre-temps concrétisé mes intentions, en passant commande à Mustapha le ferronnier de six sièges pour l'intérieur, réalisés suivant le modèle de celui que j'avais vu à Dcheira, dans la banlieue d'Agadir, dans une version un tout petit peu plus massive. Pour l'instant, j'en reste à la couleur noire de base, attendant de voir l'effet qu'elle fera lorsque le Salon Atlas central sera terminé. Mon attention a été attirée par un défaut : la rondelle de support d'un pied d'une des chaises manque. Il serait évidemment facile de clamer sur cette base que les artisans marocains ne sont décidément pas sérieux. Je ne le ferai pas, sachant que ce genre de petit problème se produit également en Europe. Et je suis persuadé que Mustapha va nous arranger cela sans trop tarder. L'artisan d'Ouled Teima a réalisé un autre travail : le cadre de la table extérieure (à droite) que j'ai demandé à Ali d'Agadir de recouvrir de zelliges vus à la coopérative gadirie Achabab. On y verra le motif de l'étoile réalisé spécialement et brandi l'autre jour par Abdellah (voir Rachid Tagoulla photographie le Jardin aux Etoiles et ses amis). La dimension de cette table est la même que celles réalisées en bois pour l'intérieur : deux mètres sur un mètre, ce qui donnera ici aussi la possibilité si nécessaire de créer un carré avec une seconde table. Le travail sur mesures a des avantages qu'il faut exploiter !

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html