Les filets de protection qui avaient été installés il y a une année au Jardin aux Etoiles (voir Filets protecteurs pour les orangers, les citronniers et les bananiers) ont été conservés du côté Ouest. Ils sont encore nécessaires pour protéger les agrumes, qui devraient donner l'an prochain leur première vraie récolte. En revanche, la ligne de protection qui avait été posée à proximité du chemin du Levant a été supprimée, n'étant plus utile. On m'avait annoncé qu'il n'y avait pas de dégâts au jardin. En réalité, beaucoup de petites plantes qui avaient été mises en terre au printemps 2009 ont complètement disparu, sous l'effet des inondations (voir Enormes dégâts dus aux pluies dans le Souss et à Agadir). Certaines plantes ont toutefois bien résisté. Brahim, qui s'était tailladé un doigt, a eu besoin d'aide pour transplanter une graminée qui, elle, s'est multipliée ! Il s'agit d'une sorte d'herbe de la Pampa qui convient très bien au climat du Sud marocain. Du côté des arbres fruitiers, l'abricotier donne ses premiers fruits. Mais je constate avec surprise que Brahim ne connaît rien à la taille. Il faudra qu'on lui explique cette technique par A plus B et qu'il s'y mette ! Les performances de mon soi-disant jardinier commencent à m'inquiéter très sérieusement, lui qui n'avait même pas eu l'idée d'éliminer de lui-même les mauvaises herbes (voir Le Jardin aux Etoiles : superbe apparence, réalité plus énervante L'un des papayers a déjà tellement grandi qu'il atteint les deux mètres de hauteur. Les fruits se présentent en nombre sur le tronc. Il faudra attendre encore quelques semaines avant de les cueillir. Pour une raison inexpliquée, mais vraisemblablement d'origine humaine ;-) en raison d'un arrosage insuffisant, ces papayers disparaîtront toutefois avec le temps. Grrr....

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html