Ville du soleil durant au moins 300 jours par année, Agadir a tout intérêt à miser sur les énergies solaires plutôt que sur le pétrole (voir Le Grand Prix automobile d'Agadir ressuscité ? Inchallah non !). J'avais déjà regretté que Le Maroc a manqué l'occasion d'être associé au bateau PlanetSolar. Sans doute la capitale du Souss serait-elle un champ d'exploration intéressant pour l'aviation solaire. Celle-ci vient en effet de démarrer avec le succès, au départ de l'aéroport suisse de Payerne, des premiers vols de Solar Impulse (photo ci-dessus). Cet avion géant ultra-léger fonctionne complètement à l'énergie solaire. Il a été construit sous l'égide des deux Suisses Bertrand Piccard (à gauche) et André Borschberg (à droite). Le 7 avril 2010, vers 12 h, SolarImpulse effectuait son premier vol depuis l'aérodrome militaire de Payerne, avant d'y atterrir sans encombre (voir la vidéo ci-dessus). Le 8 juillet, il réussissait le premier vol de nuit d'un avion solaire, demeurant 26 heures dans le ciel. Le tour du monde Le prochain objectif de Solar Impulse consiste à réaliser le tour du monde. Je parie que les initiateurs du projet y parviendront ! L'élan a été donné. La preuve est en cours d'être faite qu'un avion solaire, ça vole. Il reste à penser à prendre le témoin. Et, à ce titre, les pays riches en soleil ont une longueur d'avance sur les autres. Dans le domaine de la mobilité non polluante, Agadir vient de franchir un premier pas dans la bonne direction, puisqu'on y trouve désormais des véhicules tractés par la force humaine assistée par l'électricité (voir Sympa : des véhicules écolos à Agadir). #Suisse #Avion #Solaire #SolarImpule #BertrandPiccard #Agadir

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html