Au Jardin aux Etoiles, les travaux du crépi extérieur ont commencé sur la façade sud. J'ai préféré - pour une fois ! - une solution moderne plutôt que traditionnelle s'agissant du revêtement.

Du point de vue de l'accord naturel des matériaux, il aurait pu se justifier d'apposer sur le pisé un mélange à base de terre, comme cela s'est fait à Ouled Brahim. Je n'apprécie toutefois pas beaucoup la paille qui entre dans la composition de ce type de murs et qui leur donne un aspect à mon avis excessivement rustique. En outre, par définition, seule la couleur terre est possible. Or je préfère des tons plus rouge, ainsi que l'annonce la maquette de la maison. Voila pourquoi la préférence a été donnée au crépi, qui peut recevoir toutes les peintures possibles. Il a toutefois fallu au préalable que l'entreprise Boufass s'assure que le crépi tiendra solidement et pour longtemps sur le pisé. On m'assure que l'essai effectué a montré que ce sera le cas. Inchallah ! La façade sud ne comprenant aucune ouverture (toujours les raisons climatiques !), il faut l'animer par un décor. J'avais d'abord pensé à des peintures amazigh du style de la "marguerite" blanche sur fond vert du riad Majestueux de Taroudant. J'y ai renoncé, constatant combien ce type de déco est sensible aux effets de la lumière et de la chaleur. J'ai finalement donné la préférence à un travail de maçonnerie et à la confection de symboles, et en particulier du losange, qu'on remarque au sommet du bâtiment. Je pensais placer cinq losanges (comme le nombre de côtés de l'étoile marocaine). Mais il s'est révélé préférable pour l'harmonie de diminuer la grandeur de chacun d'eux, d'où les neuf losanges qu'on voit ici. J'aime par ailleurs le chiffre 9, ça tombe bien. Quelle est la symbolique du losange ? Dans le tapis aussi bien que dans les autres formes de l'artisanat amazigh, une des plus importantes fonctions du dessin consiste à protéger la maison contre le mauvais oeil. D'où la représentation très fréquente de l'oeil, en forme de triangle, de losange ou encore de "main de Fatima", symboles que l'on retrouve dans tout le Maghreb et le Moyen-Orient. Mon attention avait aussi depuis longtemps été attirée par les losanges qui figurent sur l'entrée en forme de ksar de l'hôtel-restaurant Dar Zitoune. Ces motifs m'ont renforcé dans mon choix. Ils sont toutefois de dimension beaucoup plus grande que les miens. Ils sont en outre en creux, alors que ceux qui apparaissent au Jardin aux Etoiles sont en relief. Il y aura d'autres motifs sur les façades. Des détails dès que les photos me parviendront, par le prochain tapis volant... Voir le message ultérieur "Après les losanges, les triangles"

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html