Voici des nouvelles du puits du Jardin aux Etoiles : ainsi que je le précisais dans mon message de décembre dernier, il restait encore à installer un gros tuyau métallique pour consolider le forage du nouveau puits. Cette opération a été réalisée à fin décembre dernier. Au préalable, il a été nécessaire de forer à nouveau le tronçon en terre qui s'était effondré. Finalement, mon puits descend, paraît-il, à 130 mètres ! Ces 130 mètres paraissent constituer une grande profondeur, comparés aux 10 à 15 mètres qui suffisent pour trouver de l'eau à Agadir. Mais ils sont encore relativement modestes par rapport aux forages dépassant les 200 mètres qui ont été effectués non loin de chez moi pour... ne pas obtenir d'eau. Sans compter les difficultés extrêmes rencontrées du côté de Sebt Guerdane, plus haut dans la vallée du Souss. Me voilà donc débarrassé du souci de l'approvisionnement de l'or bleu et délesté de... quelques dizaines de milliers de dirhams. Restait à assurer la déco de la partie supérieure du nouveau puits, dont la cimenterie a dû être détruite pour permettre le complément de forage dont je viens de parler. On a fait aménager une petite dalle recouverte de galets de l'oued Souss tout autour du château d'eau ainsi qu'aux abords du puits. On a aussi reconstitué les caractéristiques du puits amazigh traditionnel : perches de bois, corde, poulie et seau. Enfin, un cercle en maçonnerie cache désormais la tuyauterie, mettant la touche finale à l'installation, dont je vous montrerai prochainement le stade final. L'illusion sera presque totale, la technologie moderne quasiment invisible.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html