En novembre 1927, à la mort du sultan Moulay Youssef, le choix du commissaire résident général Théodore Steeg se porta sur son plus jeune fils Sidi Mohammed, censé être le plus docile. Mais comme la suite le montrera, il ne le fut guère... Le futur roi Mohammed V fut proclamé le vendredi 18 novembre 1927. C'était un beau jeune homme de 18 ans. Six mois plus tard, il était acclamé à Agadir, cela un an et demi après l'accueil enthousiaste réservé à son père. La tournée des ports du Sud fut entreprise par le tout jeune sultan durant la deuxième semaine de mai 1928. Sidi Mohammed se rendit ainsi tour à tour à Safi, Mazagan, Essaouira, alors appelé Mogador et enfin à Agadir. Installé dans une automobile découverte, accompagné du grand vizir El Mokri et d'El Mammeri, le sultan fut chaleureusement reçu, acclamé par la foule qui se pressait à Founti, sous la kasbah, et sur le front de mer. Selon "L'Illustration", son arrivée donna lieu à une réception "grandiose". La Route principale 25 venait d'être classée et reconnue avec une emprise de 30 mètres. De plus nombreux palmiers furent plantés de part et d'autre du front de mer. Le tout jeune sultan fut accueilli par le résident Steeg, le général Huré alors commandant la Région de Marrakech, et par le lieutenant-colonel Marratuech, commandant le Cercle d'Agadir. L'Histoire est parfois cruelle. Proclamé roi peu après l'indépendance, en 1957, Mohammed V revint à Agadir en 1960, un an avant sa mort, exactement comme son père, 33 ans plus tôt, cela à l'occasion du drame que fut le tremblement de terre qui détruisit l'ancienne ville d'Agadir. Nos informations proviennent principalement du très intéressant site sur le passé d'Agadir de Marie-France Dartois, Lahssen Roussafi et Régine Caïs-Terrier.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html