Associées à des entreprises, dans le cadre d'un partenariat public-privé, les autorités locales et régionales du Grand Agadir envisagent d'aménager la rive droite de l’oued Souss, sur sept kilomètres, juste avant que la rivière n'arrive dans l'Atlantique. Objectif : améliorer la qualité de vie et l’attractivité des localités d'Inezgane et d'Aït Melloul, au sud d'Agadir. Au menu : activités sportives et d'animation culturelle avec théâtres en plein air, zones de jeu pour enfants, centre d'interprétation de la nature, aires de repos, pistes cyclables, parcours de jogging et activités agricoles. Les aménagements prévus sont aussi destinés à faire face aux inondations répétitives qui mettent en danger les habitations riveraines. Un cyle écologique "vertueux" Les initiateurs ont constamment la dimension "écologique" à la bouche. Il y a à faire ! Les lieux sont unanimement jugés "dégradés", bien qu'accueillant nombre d'oiseaux. Il faudra donc nettoyer le lit de l’oued et extraire des quantités énormes de plastiques charriés par les inondations. Jusqu'ici, ces matériaux s’entassaient dans l’oued ou se déversaient dans l’Atlantique. Il est prévu que le plastique sera réutilisé dans le sous-dallage, les formes de pentes et la fabrication de pavés. La terre sera réutilisée et le sable sera recyclé dans la construction, après une opération de lavage. Ainsi sera établi un "cycle vertueux". Des "mini-trains" pour traverser les rives Le reboisement réhabilitera des espèces florales et animales endémiques. Enfin, des parcelles d’agriculture urbaine seront créées et un marché de produits locaux sera ouvert. De grandes surfaces de parking sont envisagées pour accueillir les visiteurs. Ceux-ci pourront emprunter des "mini-trains", dont le type n'est pas précisé, pour traverser toute la longueur des rives. Présenté lors des ateliers du Climate Chance qui s’est tenu à Agadir entre le 11 et le 13 septembre 2017 à Agadir, le projet a suscité un grand intérêt de la part des participants. Une "approche solidaire"... et commerciale En cours de construction sur cinq étages, le centre commercial Atlas d'Inezgane proche des berges de l'oued Souss s'est joint au projet. Pour convaincre les exploitants des commerces qui l’entourent d'abandonner les lieux insalubres qu'ils occupent non loin de la rivière, son promoteur a décidé de céder 600 magasins à des prix symboliques. Le promoteur est en effet convaincu que la réussite de ce complexe commercial passe par la valorisation des berges de l’oued. D'où son "approche solidaire". Pas de date avancée Le projet est séduisant. L’urgence de "conjuguer les efforts pour en faire un levier de développement durable" est largement reconnue par les initiateurs. Mais aucune date n'est avancée pour sa réalisation...

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html