Nous avions établi contact par Internet (et oui, ça sert). Mohamed Tarik vendait un terrain de 1'000 m2, sur la commune de Homer, à quelques kilomètres au nord de Taroudant. Nous y sommes allés au coucher du soleil. Mohamed s'est révélé avoir... dans les 16 ans et se faire le porte-parole de son père. Néanmoins, le jeune homme a la tête sur les épaules - et même davantage que cela : au fil des discussions, il s'est ultérieurement montré un grand connaisseur de la valeur de tous les objets et services marocains, à tel point que je ne tarderai pas à faire appel à ses estimations très précieuses. Pour l'heure - et il est tard en cet fin d'après-midi - il me montre ce joli terrain ci-dessus, entouré au nord et au sud de figuiers de Barbarie. La situation me plaît bien, face à l'Atlas. Tranquillité, nature... On est loin des détritus de certains endroits de Taroudant... En zone agricole Mais la parcelle est située en zone agricole et je n'ai cessé d'entendre des avertissements à ce sujet : les étrangers ne peuvent pas y construire. Mohamed me dit toutefois qu'une maison est en cours d'édification située juste à côté, une sorte de "ksar"-"palais" qu'on rencontre surtout dans le Sud marocain. Cette habitation montrerait que la zone est constructible. Oui, mais pour des Marocains ou pour tout le monde ? Néanmoins, l'idée commence à faire son chemin : la meilleure solution ne consisterait-elle pas à acheter un terrain à la campagne ? #Taroudant #Immobilier #Terrain #Atlas #MohamedTarik #FiguesdeBarbarie

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html