Notre volonté écologique en huit points

Le Jardin aux Etoiles a été conçu et vit sur la base d'une réelle volonté écologique, dans un pays où, pour l'essentiel de la population, les moyens d'existence au quotidien passent bien avant la sensibilisation à la protection de notre environnement. Mais n'avons-nous pas la responsabilité de montrer, par notre comportement, que l'avenir du Maroc dépend lui aussi des gestes qui concourent à un meilleur bilan écologique ? Voici les huit points concrets qui sont autant de mesures contribuant à la protection  de notre planète.
Construction

​Votre riad en location regarde, toutes fenêtres ouvertes, vers le nord. Il s'agit de rechercher la fraîcheur, tandis que la façade sud est complètement privée d'ouvertures, afin de conserver la fraîcheur à l'intérieur, respectivement une certaine douceur en hiver.

Parfaitement écologique, cette technique de construction est ancestrale. C'est celle des Berbères, premiers habitants du pays, avant que les Arabes ne s'y établissent.

Piscine
intelligente

L'excavation de la piscine a été en elle-même un acte écologique intelligent. Il fallait limiter les transports de briques destinées à la construction du riad, en même temps qu'utiliser la terre extraite du sol, pour en faire des briques de terre crue, à savoir du pisé. 



Les mètres cubes de terres extraites au nord de la villa en construction (photo) ont ainsi permis de construire quasiment toute la villa.

Climatisation naturelle
Eau recyclée

​Les briques de pisé (photo) ont été séchées au soleil. Faites d'un mélange de terre, de paille et d'eau, elles ont été cimentées, pour créer les murs de votre villa en location. Des piliers de béton ont assuré la solidité de l'ensemble, tels un jeu de meccano. 



Le pisé assure une climatisation naturelle, et pas seulement au Maroc, mais dans toute l'Afrique. En été, par forte chaleur, la température de nos pièces intérieures est ainsi de 10 degrés inférieure par rapport à l'extérieur. En hiver, le pisé maintient une certaine chaleur à l'intérieur. Nous disposons toutefois de chauffages d'appoint et d'appareils mobiles de ventilation pour le confort de nos hôtes, seule concession faite à notre volonté écologique. A cela s'ajoute notre cheminée de salon.

 

L'eau utilisée par les hôtes de notre riad en location est recyclée. Puisée dans la nappe phréatique, grâce à un puits de 120 mètres de profondeur et stockée dans notre château d'eau, pour donner la pression nécessaire, l'eau du Jardin aux Etoiles retourne à la nappe phréatique.

L'eau grise est en effet récupérée par les canalisations, d'abord à  l'intérieur du bâtiment, puis jusqu'à un séparateur situé à l'extérieur du riad. Cette chambre de béton  permet de récupérer ultérieurement les boues. L'eau claire qui en résulte finit dans un puits de plus de cinq mètres de profondeur. Ce dernier dispose d'un filtre naturel formé de cailloux. Notre photo montre le travail d'excavation de ce puits, effectué avec une pioche !

 

Déchets
Panneaux solaires

​Le tri des déchets est très difficile à réaliser dans le sud du Maroc. Sous le double évier de la cuisine, nous avons toutefois installé deux poubelles. L'une est prévue pour recevoir les déchets compostables : restes de fruits, de légumes, de fleurs. L'autre est destinée à tous les autres déchets.



Cette solution provisoire ne nous satisfait pas. Certes, on parvient à réaliser ainsi un premier tri et à récupérer de la terre d'engrais. Mais les autres déchets ne sont nullement réutilisables, en l'absence de toute possibilité de ramassage différencié (métal, verre, carton, papier). Il existe néanmoins une association nommée actionprogres.com (photo) qui avait commencé un très louable travail de tri écologique. Hélas les bonnes intentions se sont perdues en cours de route, comme trop souvent au Maroc et elles en sont restées à l'attribution d'un prix du Comité marocain du tourisme responsable (sic). Espérons néanmoins à une résurrection...

​Votre riad est doté de deux panneaux solaires thermiques. Installés au-dessus des chambres Taroudant et Agadir (photo), ils chauffent l'eau consommée dans les salles de bain et à la cuisine. Il s'agit d'appareils de la marque grecque Dimas Solar. De l'électricité est ainsi précieusement économisée.



Dépendant de ses importations, d'où des coupures assez fréquentes du réseau, le Maroc est en train d'accomplir de gros efforts pour produire sa propre énergie électrique - qui est à l'heure actuelle excessivement chère pour le consommateur - grâce à des parcs solaires comme celui de Ouarzazate.

Au Jardin aux Etoiles, la prochaine démarche écologique pourrait consister à installer des panneaux solaires pour produire de l'électricité. Les artisans marocains sont toutefois loin de maîtriser les techniques liées au solaire chez les particuliers. La prudence est donc de mise...

Muraille verte
Champagne d'Ouled Alioua

​Le Jardin aux Etoiles est entouré d'une magnifique muraille végétale. Celle-ci est composée de centaines de figuiers de barbarie (notre photo), qui donnent de jolies fleurs jaunes au printemps et des fruits en été, ainsi que de cactus autochtones plantés lors de la construction du riad. On y a ajouté des ronces lorsque cela s'est révélé nécessaire, ainsi que des arbres côté ouest, pour protéger les orangers, les mandariniers et les pamplemoussiers du vent de la mer.

Comme dans tout le Maroc du Sud, nos figuiers de Barbarie ont été attaqués par la cochenille. Celle-ci pénètre dans les hampes et produit un amas blanc qui lui donne un aspect cotonneux. La cochenille se nourrit de la sève de la plante qui finit par s’affaiblir., voire disparaître.  A la mi-2019, nous  avons dès lors dû entreprendre une vaste et coûteuse opération de destruction des hampes contaminées. Rapidement, de nouvelles pousses bien vertes sont apparues. Nous  avons aussi installé un goutte-à-goutte spécial pour nos figuiers de Barbarie, dans l'espoir que nos efforts seront suivis d'effets.

Attachés à l'idée qu'une maison doit être entourée d'un haut mur en maçonnerie, certains Marocains comprennent mal l'intérêt écologique et visuel d'une muraille végétale. Rassurons-les du point de vue de la sécurité : notre muraille, qui fait un mètre de largeur et au moins deux de hauteur, est tout aussi sûre, sinon davantage, qu'un haut mur. Et, au Jardin aux Etoiles, nos chiens se chargeraient d'accueillir les éventuels importuns à leur manière... Sans compter nos caméras d'observation - en partie solaires comme il se doit. N'en disons pas davantage...

Nous avons inventé le "Champagne d'Ouled Alioua". Quel est ce nouveau cru ? Certes, notre jardin comprend plusieurs plants de vigne. Mais pas suffisamment pour produire notre vin... Non, cette boisson est à la fois un clin d'oeil et une contribution à un meilleur environnement. 

Clin d'oeil ? L'utilisation du terme Champagne fait référence au célèbre vin mousseux français, synonyme d'excellence et de fête dans le monde entier. Mais Champagne est aussi le nom d'une commune suisse, proche d'un des lieux d'origine du propriétaire et créateur du Jardin aux Etoiles. Et il se trouve que cette commune produit aussi du vin... dont l'appellation a été interdite en vertu des accords bilatéraux avec l'Union européenne et un jugement de la Cour européenne de justice, ce qui est scandaleux.  Les premières vignes y ont probablement été plantées par les Romains, bien avant l'invention du prestigieux vin français par Dom Pérignon. L'origine du nom du village remonte au IXe siècle. Il s'appelait alors de son nom latin "campania", avant de devenir "champagne" aux alentours du XVIIIe siècle. La querelle avec l'Interprofession des vins de Champagne n'est toutefois pas close. Un accord à l'amiable est recherché. En tout, au Jardin aux Etoiles, le Champagne en question fait bien référence exclusive au village suisse !

 

Contribution à un meilleur environnement ? Notre Champagne est confectionné à partir du juste de trois citrons (100 % bio, bien entendu) de notre jardin, mélangé à un peu moins d'un litre d'eau de notre puits. Pas un gramme de sucre ! Cette boisson est non seulement désaltérante, mais aussi très riche en vitamines C.  Rien de mieux pour la santé. Ultime avantage environnemental, et non des moindres : le pot ou la bouteille en verre utilisés pour fabriquer notre Champagne évitent l'achat de bouteille en plastique, à l'élimination difficile
 

                   Additional information about the riad : 0041 79 240 26 32