Une vraie caverne d'Ali Baba

Une vraie caverne d'Ali Baba

Tapis berbères de qualité à profusion. Photo Guido Camici

Plafond finement ouvragé

Plafond finement ouvragé

C'était celui de l'ancienne synagogue dans laquelle s'est installé le magasin Aladin

Superbe coupe

Superbe coupe

En bois, avec décorations de cuivre repoussé

Objets marocains

Objets marocains

Ils proviennent de plusieurs régions du pays. Le guéridon de droite est de style fassi (de Fès).

Travail juif du cuivre

Travail juif du cuivre

On trouve encore de beaux témoignages de ces habiles artisans qui ont pour la plupart quitté le Maroc lors de l'indépendance du pays, pour émigrer en Israël

Table en marbre

Table en marbre

Un magnifique dessin


Aladin à Taroudant : très beau et assez cher... 

 

C'est l'un des plus beaux magasins d'objets d'art et d'antiquités, plus ou moins anciennes, du Sud du Maroc. Installée dans l'ex-synagogue de Taroudant, ancienne capitale sâadienne, Aladin (parfois écrit Aladdin) se présente sous la forme d'une véritable caverne d'Ali Baba. Toute personne aimant les beaux objets est tentée par le diable chez Aladin. 
En voir plus

Les prix, on s'en doute, sont élevés, voire très élevés. Marchandage absolument indispensable ! Et, de toute façon, on en a pour le plaisir des yeux !

 

Le sceau de la qualité

 

Chez Aladin, bien qu'une partie du stock ait trouvé preneur à Marrakech, on trouve toutes sortes d'objets de déco ouvragés, des vases, des lampes, des tables, des sièges en peau de dromadaire d'une finesse extrême, une incroyable réserve de tapis aussi, ou encore des plats en maillechort, alliage de cuivre, de nickel et de zinc assez courant au Maroc.

 

Certaines pièces sont très anciennes, d'autres sortent de l'atelier. Ils ont un point commun : ils sont marqués du sceau de la qualité, encore que les amonites présentées soient douteuses quant à leur authenticité.

 

Insistance contre-productive

 

Attention : les vendeurs se révèlent insistants. C'est désagréable et souvent contre-productif... Car qui aime acheter sous la pression ? On peut être amené pour cette raison à renoncer à l'achat d'un superbe plat de bois et de cuivre...


La synagogue de Taroudant a été désaffectée peu après l'indépendance du Maroc, lorsque les juifs autochtones ont pris en masse la direction d'Israël. Comme toutes celles du Maroc, à l'exception de celle d'Essaouira, la communauté juive de Taroudant est en voie d'extinction. Il ne subsiste que des vestiges de la forte empreinte passée, comme l'ancien cimetière juif demeuré intact que l'on peut visiter à proximité d'Aladin. Il se trouve en effet toujours un autochtone à l'affût du moindre dirham et qui vous y conduira...

 

Aladin dispose aussi d'un magasin au souk municipal de Taroudant  (bloc B n°31), tel +212 5 28 85 30 01

 
 

En un peu  plus  de trois quarts d'heure du Jardin aux Etoiles. Aladin n'est pas enregistré sur Google Maps. Ce bazar se trouve tout près du Riad Taroudant.
 
 
 

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html