La salle à manger

La salle à manger

Déco de riad mauresque traditionnel.

Fraîcheur des produits

Fraîcheur des produits

Attention toutefois à quelques irrégularités !

Lanternes et roses blanches

Lanternes et roses blanches

L'ambiance des 1001 nuits.

Entrée côté Atlas

Entrée côté Atlas

Celle de l'hôtel.

Patio

Patio

En prolongement du restaurant, un lieu de charme et de calme.

Desserts

Desserts

Ils sont délicieux

Restaurant Dar Zitoun Taroudant

Restaurant du Riad Villa blanche : au sommet

Voilà une excellente table : le restaurant du Riad Villa blanche, à Agadir. Sous la baguette du chef Romain Favre, cette adresse marie agréablement gastronomie française et celle du Maroc, dans un décor de riad authentique, légèrement suranné, bien que de construction récente.
 

Le petit bijou qu'est le Riad Villa blanche se trouve juste au-dessus des grands hôtels comme les deux Sofitel, dans le virage du Robinson Club Agadir. C'est avant tout un hôtel de 28 chambres destiné à la détente par cocooning. Quatre amis d'enfance, Elisabeth, Gérard, Michel et Yvan, l'ont créé de toutes pièces. 

 

Ambiance des 1001 nuits

 

On accède au restaurant en général par le sud. Le soir, le chemin est balisé par des lanternes immaculées accompagnées de roses blanches, qui contribuent à l'ambiance des 1001 nuits. On traverse le bar, qui propose tous les spiritueux possibles, dans une ambiance de luxe sans ostentation, qui est la marque de la maison.

 

La salle à manger se présente comme un lieu aux tons ambrés et à l'atmosphère mauresque qu'on pourrait croire toute droite sortie d'un roman déroulant son intrigue au Caire ou à Fès.  Il ne manque plus qu'Agatha Christie. Mais peut-être la romancière se tient-elle cachée derrière une colonnade et Hercule Poirot à l'affût près d'un drap soyeux...

 

Inventivité au rendez-vous

 

L'assiette associe produits locaux et créations raffinées. L'inventivité est au rendez-vous. Nous y avons dégusté un foie de veau dont le souvenir gustatif nous a longtemps accompagné.  

 

Les saveurs saisonnières sont portées à leur paroxysme côté poissons et desserts. On signale toutefois une irrégularité inquiétante, due apparemment au départ d'un maître d'hôtel. 

 

Le service est prévenant et aimable. Il pourrait parfois être plus professionnel. Les prix se révèlent tout à fait corrects compte tenu des prestations. 

 

Sérénité