L'arganier et l'huile d'argan, trésors du Maroc

 

Le triangle d'or commence à Essaouira, se prolonge jusqu'à Taroudant et se termine à Tiznit. Le Jardin aux Etoiles se trouve presque exactement au centre de ce triangle, qui est celui de l'aire de l'arganier, arbre endémique et trésor du Sud du Maroc. A la fin de l'automne, les fruits jaunes en sont récoltés. On extrait l'intérieur, appelé amandon.
 

Pressés par les femmes de la campagne, principalement berbères, ces amandons donnent naissance à l'huile d'argan, aux propriétés bienfaisantes reconnues par la science, aussi bien dans l'alimentation que dans l'utilisation cosmétique.

 

Des racines qui s'enfoncent sur plus de 100 mètres

 

L’arganier (Argania spinosa) ne pousse pas au-delà de 1'400 mètres d’altitude, car il craint le froid et la neige. Le secret de son incroyable résistance dans l'aridité ? Ses racines s’enfoncent dans le sol sur plus de 100 mètres pour trouver quelques gouttes d’eau en profondeur. Au surplus, son feuillage condense l’humidité atmosphérique de la côte atlantique. En hiver, ne cherchez pas à vous abriter sous son feuillage petit et persistant car, surtout la nuit, vous serez trempé(e) par une pluie… de condensation.

 

De l’arganier, on utilisait tout ! Avant l'interdiction absolue de son abattage, dicté par la nécessité de stopper une exploitation excessive, son tronc était utilisé comme combustible et pour des travaux de construction. Les feuilles étaient broutées par les chèvres qui n’hésitaient pas à grimper sur les rameaux épineux de la plante pour manger la pulpe des fruits, tandis que les noyaux étaient régurgités et récoltés par les femmes et les enfants.

 

Le spectacle des chèvres grimpant sur les arganiers n'a toutefois pas disparu totalement. Que ne ferait-on pour faire plaisir au touriste et récolter quelques dirhams ?

 

Une huile typiquement marocaine qui est protégée

Les amandons destinés à l'alimentation sont torréfiés au soleil. C'est pourquoi l'huile de table possède un petit goût de noisette. L'huile cosmétique, elle, évite cette étape, de manière à ne présenter que le parfum initial de l'argan.

 

Longtemps considérée comme une simple tradition locale, l'huile d'argan, parfois appelée huile d'argane, est riche en vitamines E, en acides Omega 6 et 9, ainsi qu'en antioxydants. D'après des études menées chez l'animal, elle stabilise l'hypercholestérolémie, stimule les cellules cérébrales et le fonctionnement du foie. Elle protégerait aussi le tissu conjonctif.

Attention, contrefaçons !

 

Elle est devenue un must depuis une quinzaine d'années seulement, recherchée par les gastronomes et les personnes soucieuses de leur santé et de la beauté de leur peau.  C'est pourquoi des initiatives ont été prises en vue de contrôler ce produit unique.  


Attention, les contrefaçons sont nombreuses ! On peut vous vendre de l'huile d'argan qui n'est en fait que de l'huile d'olive ou un mélange huileux douteux ! De nombreux produits dits « à l'huile d'argan » n'en contiennent pas ou très peu. Les labels Amigha et IGP (Indication géographique protégée) ont été créés pour lutter contre ce phénomène.

 

Des coopératives sont apparues, pour mieux défendre les intérêts des femmes qui, traditionnellement, sont à la tâche afin d'extraire l'intérieur des noyaux des fruits et de les presser dans les tours en pierre dont la configuration n'a pas changé depuis des siècles.

 

Ce travail est long et fastidieux. Il était mal récompensé. Il est aujourd'hui rétribué de manière plus juste. 

Visitez une coopérative féminine près d'Ouled Berhil                         

​Votre riad en location vous propose de visiter une coopérative féminine de production d'huile d'argan. Celle-ci se trouve au pied de l'Atlas, à Talgjount, un peu plus loin que la localité d'Ouled Berhil, dans le haut de la vallée du Souss. On y accède en un peu plus d'une heure et demie depuis le Jardin aux Etoiles.

 

Un déplacement dans cette coopérative est à effectuer en combinaison avec une visite de Taroudant, par exemple avec le voyage jusqu'à Taliouine, capitale du safran, où la visite de l'ancienne kasbah du Glaoui s'impose.

 

La soeur de notre intendant

 

Nommée Tifaout, cette coopérative est dirigée par la soeur de notre intendant. Les femmes qui y travaillent préparent les amandons à la main; il n'existe en effet pas d'autre méthode. En revanche, les traditionnels tours en pierre y sont remplacés par des machines qui évitent le caractère fastidieux du pressage manuel, tout en garantissant l'hygiène. Des sous-produits de l'huile d'argan, vantés pour leurs propriétés favorables à la santé, sont par ailleurs disponibles dans cette coopérative. 

 

Nos hôtes ont la possibilité d'acheter ces produits au Jardin aux Etoiles. Ils sont exposés dans le meuble-lumière du Salon Atlas. Se renseigner auprès de notre intendant

 

Au cas où l'on préférerait assister à une fabrication artisanale à proximité de notre riad en location, s'adresser à Abelhadi, tel. 00212 (0)6 66 57 85 47. Celui-ci vous indiquera comment se rendre dans la maison très modeste de sa famille, située à 10 minutes en voiture du Jardin aux Etoiles.

 
 

Coopérative féminine Tifaout à Talgjount : à un peu plus d'une heure et demie du Jardin aux Etoiles
 
 

Emissions ECO.décode sur l'argan produites et présentées par Jean-Luc Vautravers, créateur du Jardin aux Etoiles
 
L'amlou, Nutella des Berbères

​Les Berbères ont créé le Nutella bien avant la société Ferrero ! Préparé avec de l'huile d'argan, des amandes grillées et du miel, si possible d'oranger, l'amlou est une spécialité typique des Imazighen, premiers habitants du Maroc. Il a le goût du Nutella, en moins chocolaté. Cette pâte très nourrissante est dès lors souvent consommée au petit-déjeuner. On commence aussi à la trouver dans des préparations de cuisine sophistiquée. La glace à l'amlou est excellente !


Huile culinaire et huile cosmétique

 

L'huile d'argan rehausse la saveur du couscous, des poissons, ainsi que des salades, mélangée au vinaigre, comme dans le taboulé. Elle ne doit pas être portée à haute température. Ainsi que le montrent nos photos ci-dessus, on la trouve dans la préparation de recettes modernes les plus diverses. On lira avec intérêt le site L'Huile d'Argan.

Et l'huile cosmétique ? Elle s'utilise sur la peau et les cheveux. Elle aurait des vertus contre la chute de ces derniers, l'eczéma, la déshydratation cutanée. Elle s'applique aussi bien en massages légers sur le visage qu'en application locale sur les zones du corps particulièrement desséchées. Exactement comme le font les femmes berbères depuis des temps immémoriaux...

Tour dans notre cuisine pour faire de l'huile d'argan 

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32