Les dunes de Chegaga

Les dunes de Chegaga

Le sable, encore le sable, toujours le sable...

Dunes de sable à l'ouest de M'Hamid

Dunes de sable à l'ouest de M'Hamid

L'erg Chegaga s'étend sur 40 km

Arrivée au campement de M'Hamid

Arrivée au campement de M'Hamid

Au moment du coucher du soleil.

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Sur les dunes de l'erg Chegaga

Sur la plus haute dune

Sur la plus haute dune

Victoire !

Bivouac près de M'Hamid

Bivouac près de M'Hamid

Tentes berbères.

Granit rose Tafraout

Fascination du Sahara à M'Hamid

Le désert du Sahara exerce une fascination totale. On y accède en huit heure environ depuis le Jardin aux Etoiles, par de bonnes routes. Mais le chemin des écoliers peut vous conduire à ajouter des suppléments d'émotion au parcours. A M'Hamid, l'erg Chegaga vous promet des moments intenses et inoubliables. Réservez votre séjour auprès d'un des nombreux opérateurs qu'on trouve sur Internet. Un forfait comportant par exemple deux nuits est suffisant.

 

 

Spectacle au bord de la route
Spectacle au bord de la route

Entre Taliouine et Taznakht

Repas à Tazenakt
Repas à Tazenakt

Ce restaurant porte le nom de la bourgade. Sa cuisine est simple et bonne.

De Taznakt à Ouarzazate
De Taznakt à Ouarzazate

Une route qui se transforme en piste, mais le paysage est superbe...

L'Atlas omniprésent
L'Atlas omniprésent

Quels contrastes...

Juste avant Ouarzazate
Juste avant Ouarzazate

Paysages de l'Ouest américain ?

Peu après Ouarzazate
Peu après Ouarzazate

Le spectacle est permanent

Stupéfiante beauté
Stupéfiante beauté

Avant Agdz.

Agdz
Agdz

La magnifique architecture extérieure ne tient malheureusement pas ses promesses à l'intérieur.

Zagora
Zagora

La fêtes aux kasbahs.

De votre riad à M'Hamid                        

Partez de très bon matin du riad. Il existe plusieurs routes pour se rendre de la Vallée du Souss à M'Hamid, porte du Sahara, située tout au sud de la Vallée du Drâa. Nous conseillons de prendre par Taliouine, capitale du safran, après avoir évité Taroudant par le sud (contrairement à ce que mentionne Gooogle Maps, qui rallonge inutilement le trajet).

 

Le paysage est superbe. Halte obligatoire à Tazenakht ! C'est d'ici que viennent les tapis berbères les plus beaux et les plus accomplis. Ne vous laissez pas embobiner par le premier rabatteur venu et préférez les boutiques situées en dehors du village. Ce sont les plus typiques et souvent les meilleur marché.

 

Les deux premières vidéos ci-dessous montrent comment ces superbes expressions de l'artisanat marocain sont fabriquées. La troisième met en scène la chanteuse amazigh (berbère) Fatima Tabaamrant et ses danseuses à l'occasion du Festival du tapis 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Trois possibilités se présentent dès Taznakht franchi. La première consiste à continuer tout droit en direction d'Agdz, puis de Zagora, avant de joindre M'Hamid pour y arriver en fin de journée.

 

La deuxième donne sa chance à Ouarzazate, par la route principale. Faites-y halte, si le coeur vous en dit, pour une nuit, par exemple à Dar Daif, que nous recommandons vivement. La troisième possibilité vous fera profiter de visions incroyables si vous empruntez la route de Ouarzazate par Tisslit. Mais attention, celle-ci se transforme rapidement en piste, néanmoins  maîtrisable.

 

Village fortifié de Tamnougalt

 

Si vous avez choisi le chemin des écoliers, après Agdz, qui vous aura déjà donné votre ration de paysages sublimes, arrêtez-vous impérativement à Tamnougalt. Vous êtes dans la vallée du Drâa et l'oued fertilise les champs. Ce village fortifié date du 16e siècle. C'est l’un des plus anciens ksour encore debout. Un guide agréable et connaisseur se tient à l'entrée des fortifications ceintes de quatre portes. Faites-lui confiance.

 

Tamnougalt quittée à regrets, la descente de la vallée du Drâa voit défiler constructions traditionnelles en partie délabrées et larges palmeraies. On est ici au coeur du pays du palmier-dattier dont trois exemplaires se mirent dans la piscine de notre riad. 

 

Arrive Zagora, qui mérite une halte. Que ce soit à l'aller vers M'Hamid ou au retour, à moins que vous ne soyez pressé(e), nous vous conseillons l'excellent Riad Dar Sofiane.

A M'Hamid et à travers les dunes de Chegaga                        
Balade à dos de dromadaire
Balade à dos de dromadaire

Une expérience à faire.

Ambiance
Ambiance

Lumières et désert font bon ménage.

En redescendant des dunes
En redescendant des dunes

Campement en contrebas

Horizon
Horizon

Au nord des dunes de Chegaga, le djebel Bani.

Bivouac simple
Bivouac simple

D'autres sont plus luxueux.

Sophistiqué et romantique
Sophistiqué et romantique

Prestations de luxe.

Table dressée
Table dressée

A l'intérieur d'un bivouac.

Campement
Campement

A proximité de M'Hamid

Sable sculpté par la nature
Sable sculpté par la nature

Au moment du coucher du soleil

De Zagora, il vous reste une grande heure de route jusqu'à M'Hamid. Le sable commence à poindre ici et là. La route est parfois étonnamment bonne, parfois un peu plus délicate. Voici qu'arrrive la palmeraie d'Ouled Driss et quelques hôtels des plus avenants, comme Chez le Pacha, ou Dar Azawad, puis M'Hamid.

 

Anciennement nommée Tazagalt en tachelhit (langue berbère), appellation qui désigne encore le Festival annuel qui s'y tient, cette bourgade riche de constructions en pisé est peuplée d'anciens nomades. Elle vit du désert. Les autochtones n'ont bien souvent qu'une envie : y retourner. 

 

Une des étapes du Paris-Dakar

 

M'Hamid était l'une des étapes préférées des organisateurs du Paris Dakar lorsque celui-ci n'avait pas encore quitté les pistes africaines pour celles d'Amérique du Sud.

 

Cet abandon, survenu en 2008, a été mal vécu par certains au Maroc, mais pas par la majorité des opérateurs qui proposent ici des excursions dans le sable. M'Hamid souffrait des gros camions déboulant à toute vitesse de nulle part. Des bolides plus effilés effrayaient population et animaux, causant des dégâts à la nature. Depuis lors, cette dernière ayant horreur du vide, d'autres compétitions, moins envahissantes, ont pris le relais, comme le rallye raid M'Hamid Express.

 

Pour tous les goûts 

 

Afin de profiter sans stress de la fascination du sable du désert, il est préférable de réserver au préalable son excursion. Internet propose des quantités de prestataires et de prestations, du niveau standard au grand luxe romantique.  Attention aux forfaits les plus économiques : ils comprennent des nuitées dans des bivouacs au confort sanitaire spartiate. Mais n'est-ce pas aussi cela, l'aventure dans le désert ?

 

Toutes les durées de randonnées sont imaginables. Une nuit, c'est trop peu, deux nuits c'est déjà très bien. Essayez l'expérience amusante qu'est la balade à dos de dromadaire.

 

Chegaga, les plus belles dunes du Sud du Maroc

 

Des bivouacs sont installés à proximité de M'Hamid. Ils servent à accueillir les visiteurs à leur arrivée. ll faut absolument voir les dunes de Chegaga. De M'Hamid, on y parvient en une cinquantaine de kilomètres, en 4x4, par des pistes tracées entre les tamaris. Ces dunes, les plus belles du Sud du Maroc, forment une étendue importante, de quelque 40 km sur 15.

 

On n'en aperçoit pas les confins, même en grimpant sur une des hauteurs les plus élevées, qui peuvent atteindre une soixantaine de mètres. Des guides affirment qu'elles culminent à 300 mètres, mais c'est pour vous encourager à faire l'effort d'y crapahuter...

 

La récompense, au moment du coucher du soleil, est fabuleuse.

 

Autour du feu de bois

 

Nombre d'excursions comprennent une halte à l'oasis sacrée d'Oum Lâalag, en particulier pour le repas de midi. La nuit, les amoureux du désert la passent dans des bivouacs installés à l'entrée des dunes. Il y en a plus d'une dizaine. Ces campements formés de tentes renforcées de structures en dur servent des repas. lls comprennent des installations sanitaires dont le confort dépend de leur catégorie.

 

Le meilleur moment est celui du rassemblement, le soir, autour du feu de bois central, pour y chanter, y échanger et y boire le thé à la menthe traditionnel, parfois accompagné de brevages... plus alcoolisés.

 

Question sécurité

 

La sécurité est-elle assurée dans cette région du Maroc qui borde la frontière algérienne ? Encore que la sécurité zéro n'existe plus, quel que soit l'endroit du monde où l'on se trouve, les forces de l'ordre marocaines accomplissent un travail remarquable, donné en exemple. Les terroristes n'ont pas la vie facile dans le Royaume alaouite, et on ne peut que s'en réjouir !

 

Le long de la frontière avec l'Algérie, les Forces armées royales, fortement implantées dans toute la région, ont disposé des barrières réputées infranchissables, dotées de force caméras et champs de mines. Dans le passé, le bourg de M'Hamid était connu pour ses multiples trafics. Le combat extrêmement décidé du Maroc contre le terrorisme a eu pour effet de neutraliser ces trafics, du moins pour l'essentiel, d'après ce que l'on en sait.

 

Résultat : tout touriste ayant eu récemment la chance de séjourner à M'Hamid et dans les dunes de Chegaga vous l'assurera, la tranquillité la plus absolue règne sur cette partie du désert marocain.

 

Ne pas confondre

 

Il convient de ne pas confondre les alentours de M'Hamid et le Sahara anciennement espagnol. S'étendant jusqu'à la Mauritanie, cette vaste étendue fait partie intégrante du territoire national, selon Rabat. Sa zone frontalière avec l'Algérie, elle, est déconseillée aux touristes.

 

La tente khaïma, la plus utilisée dans le désert

 

La tente berbère, appelée khaïma, désigne l’habitat traditionnel des tribus nomades, qui peuplaient le Maroc du Moyen Atlas jusqu’au Sahara. De couleur brune, elle est tissée en poil de chèvre, de mouton ou de dromadaire, d'où son aspect rustique qui la distingue de la tente caïdale.

 

Cette dernière est en toile blanche, d'allure plus sophistiquée. Elle est ornée de motifs noirs rappelant la lampe à huile, dit qandil. La tente khaïma comprend elle des piliers centraux et une voûte en bois, nommée hammar. Elle est davantage utilisée pour les excursions touristiques dans le désertl que la tente caïdale, car plus authentique.

 

La tente khaïma est fabriquée par les femmes, qui en demeurent propriétaires, leur statut chez les Berbères étant traditionnellement beaucoup plus avancé que chez les Arabes. La tente représente la fécondité et la famille. Le symbole du triangle a été repris dans la décoration extérieure du Jardin aux Etoiles. 

Sublime parcours par Tata ou Taznaght et Foum Zguid                   
Oued Maleh
Oued Maleh

De l'eau en abondance, rarissime au Sud du Maroc.