Le Maroc est-il un pays dangereux pour les touristes européens ?

Mis à jour : avr. 9


L'Etat islamique (EI ou Daech) et les organisations terroristes qui s'en réclament commettent des exactions innommables en Irak, en Syrie, au Libye, au Nigeria, au nom d'une interprétation dévoyée du Coran. Pays musulman, le Maroc est-il dès lors devenu une destination touristique dangereuse ? On se pose souvent cette question avant de se déterminer en vue de ses prochaines vacances. La réponse est claire et nette et tient en trois lettres : non, le Maroc n'est pas dangereux ! Et voici pourquoi.


Les interrogations avaient commencé à se multiplier au mois de septembre 2014, lorsque des médias français avaient fait état d'une alerte de vigilance jaune au Maroc, signifiant une vigilance renforcée. Le Français Hervé Gourdel venait de se faire assassiner en Algérie, sans avoir pris les précautions minimales que réclamait l'instabilité de la région dans laquelle il s'était aventuré.


Pas de comparaison entre Algérie et Maroc


Ces informations avaient provoqué une chute immédiate des réservations et des séjours des touristes français. Elles avaient aussi suscité de vives protestations des professionnels de la branche touristique, cela tant au Maroc qu'en France.


C'était en effet oublier que l'Algérie avait connu des dizaines de milliers de morts un peu plus d'une décennie plus tôt et que ce pays déserté par les touristes n'a rien à voir, sur ce plan-là, avec le Royaume, réputé pour sa tranquillité et dont l'équipement touristique est considérable.


Plan Vigipirate au Maroc


Par ailleurs, lors de la création de la coalition internationale destinéer à combattre l’Etat islamique, le Quai d'Orsay a un peu vite appelé ses ressortissants à la "vigilance renforcée" dans 43 pays musulmans, dont le Maroc et la Tunisie.


Les responsables marocains du tourisme ont immédiatement protesté. La sécurité, affirment-ils, est tout autant assurée qu'en France, et peut-être même davantage. Les faits leur ont donné raison. Alors que Paris vivait deux dramatiques tueries chez "Charlie Hebdo" et à l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, le Maroc demeurait parfaitement calme.


En outre, à fin octobre 2014, le Royaume a lancé un plan de type "Vigipirate". Depuis lors, l’armée, la gendarmerie, la police et les forces auxiliaires sont beaucoup plus présentes et visibles qu'elles ne l'étaient auparavant dans les aéroports, les gares et les lieux de rassemblements populaires.


Le Maroc est le seul pays d'Afrique où une vigilance normale s'applique


Résultat : le Ministère français des affaires étrangères a publié une nouvelle liste des pays à risque à destination des voyageurs et des opérateurs touristiques. A l'exception du Sahara marocain, qu'il considère comme faisant partie intégrante de son territoire, le Maroc est le seul pays du continent africain à y être classé en zone verte signifiant une vigilance normale (voir notre carte ci-dessus). Le Maroc est ainsi officiellement reconnu pour ce qu'il n'a cessé d'être dans la réalité : un endroit tranquille où il fait bon séjourner.


La carte ci-dessus diffusée par le Quai d'Orsay en septembre 2014 montre que les zones en vert, c’est-à-dire ne nécessitant aucune précaution particulière, sont de moins en moins nombreuses dans le monde. Les zones en jaune signifient que les régions concernées ne sont pas exemptes de risques, mais que la menace ne s'oppose pas aux voyages (ce qui est le cas du Sahara marocain).


Un nombre de plus en plus important de régions du monde porte désormais la couleur orange ("destination déconseillée sauf raison impérative") ou même rouge ("formellement déconseillée").


#Algérie #Afrique #Ouarzazate #Carte #Terrorisme #Maroc #Sécurité #Daech

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html