Le parc d'attraction Agadirland projeté près de l'ancienne Kasbah avec un téléphérique

Mis à jour : mars 18


​Un spectaculaire parc d'attraction et de loisirs baptisé Agadirland, aussi nommé Agaland, devrait se construire à Agadir. L’annonce en a été faite par la wali de la région Souss Massa, Zineb El Adaoui, par ailleurs gouverneure de la préfecture d'Agadir-Ida Outanan.


Entrée en fonction il y a quelques mois seulement, la représentante de l'Etat marocain, désignée par le roi Mohammed VI, s'est d'emblée faite remarquer par son dynamisme, encourageant concrètement les investissements touristiques.


A l'est de la Kasbah


Devisé à 320 millions de dirhams, soit près de 30 millions d’euros - 192 millions de dirhams pour Agadirland proprement dit et 130 millions pour le camping qui l'accompagne - le projet est prévu pour s'implanter à l'est de la Kasbah d'Agadir Ofella, détruite par le tremblement de terre du 1960.


Il est porté par un Marocain de l’étranger, Abdelaaziz Houays. Celui-ci a déjà réalisé un projet avec succès : Atlantica Parc d'Imi Ouaddar et d'Immourane.


Quatre tranches et un téléphérique


Agadirland, dont la dimension, à tous points de vue, est considérablement plus importante qu'Atlantica Parc, est prévu pour être réalisé en quatre tranches, réparties sur une durée de quatre ans.


En finalité, il devrait générer quelque 1'000 emplois directs et autant d'emplois indirects, ce qui est appréciable, alors que le chômage est extrêmement élevé au Maroc, malgré des statistiques quelque peu optimistes, voire... optimisées.


Agadirland sera relié à Agadir par une route. La deuxième tranche du projet devrait voir l'installation d'un téléphérique pour y accéder de manière ludique et offrir une vue panoramique sur la capitale du Souss.


Les deux géants mondiaux de la fabrication du transport par câble, le Français Poma, à Grenoble, et le groupe austro-suisse Doppelmayr Garaventa, ont confirmé la faisabilité de l'ouvrage. Celui-ci sera aménagé pour résister au risque sismique. Le nombre de pylônes sera minimisé, afin d'intégrer le mieux possible l'installation à son environnement naturel.


Des animations en quantité


Agadirland sera aménage au sommet des contreforts de l'Atlas qui dominent Agadir, sur un surface plane. Il annonce qu'il comprendra un aquaparc, un delphinarium, un labyrinthe végétal, un karting suspendu, des manèges, un cinéma 7D.


Côté sport, Agadirland devrait proposer des terrains de mini-foot, un mur d’escalade, du tir à l’arc, une patinoire, dont les caractéristiques n'ont toutefois pas été publiées, un skatepark et du paintball.


Le projet envisage également un univers culturel et éducatif : le Maroc en miniature, un musée, une ferme éducative, une animalerie, une volière et une école d’initiation au code de la route et des ateliers. Un espace sera dédié exclusivement aux femmes (ladies club).


On y trouvera aussi de la restauration, des boutiques et des voiturettes électriques pour se déplacer d'un endroit à l'autre, des vélos, une garderie ainsi qu’un service médical.


Agadir, destination d'animations et de loisirs


Agadirland a pour ambition de contribuer à faire d’Agadir une destination de premier rang en matière d’animations et de loisirs.


Ce projet s'ajoute au Croco Parc ouvert en 2015, à la Grande roue panoramique installée la même année, au Musée Coca-Cola qui sera terminé tout prochainement, ainsi qu'au Parc Safari prévu à proximité du Croco Parc. Un aquaparc est par ailleurs prévu à Anza, première localité sur la côte nord d'Agadir.

93 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html