Je me fracture le talon et deux côtes : où me faire soigner ?

Mis à jour : mai 5


La Clinique des spécialités, à Agadir, où j'ai été soigné et opéré.

Catastrophe et damnation ! Je me suis fracturé le talon et deux côtes en faisant visiter la Bergerie à des connaissances marseillaises rencontrées la veille à l'admirable Atlas Kasbah (voir Atlas Kasbah : écolodge sur les contreforts de l'Atlas près d'Agadir), dont je vous reparlerai prochainement avec plaisir. Nous étions en train de descendre un escalier quelque peu endommagé par les récentes pluies diluviennes (voir Enormes dégâts dus aux pluies dans le Souss et à Agadir et Inondations au Sud du Maroc : les images parlent) lorsque la maman me posa une question consistant à savoir si les murs de la Bergerie étaient bien en pisé. Je commis l'erreur d'y répondre sur le champ, sans bien observer devant moi que l'escalier - sans balustrade - était encore occupé par le père et le fils de dix ans.



La chute, un mètre et demi plus bas, fut inévitable... Des traces témoignant du traumatisme subi ne tardèrent pas à apparaître sur le pied droit (première photo). Celui-là même qui venait, quelques mois plus tôt, de bénéficier d'une opération contre la fibromyalgie par le professeur Bauer, à Baar, en Suisse.

Brahim, mon "jardinier", prit immédiatement des dispositions pour me conduire chez le "docteur Hassan" qui, un bandage cartonné plus tard, se révéla être... le rebouteux le plus célèbre d'Ouled Teima (voir Ouled Teima : entre recherche de la modernité et dangers). Choqué par ma chute et la douleur, je n'ai rien eu à dire...


Chez le Dr Mohammed Chliyah


Les oedèmes et le gonflement qui apparurent 48 heures plus tard (deuxième photo) ne rassurèrent ni leur propriétaire ni le groupe de médecins français bénévoles, rentrés de mission à Marrakech et rencontrés chez Sven (voir Ouverture du Riad Taroudant : beau résultat coloré et lumineux). Je savais qu'il fallait absolument éviter l'Hôpital Hassan II d'Agadir, dont la réputation est calamiteuse. Mais j'ignorais où me rendre pour être bien traité.


Un ami de Sven, David, prit alors rendez-vous auprès du Dr Mohammed Chliyah, traumatologue et patron de la Clinique des spécialités de la capitale du Souss (troisième photo). C'était la bonne adresse.


Lire aussi les messages 
Clinique des spécialités d'Agadir : compétence et décontraction
Bien rapatrié en Suisse grâce au Livret ETI du TCS

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html