Le Maroc déclare de manière spectaculaire la guerre aux sacs en plastique

Mis à jour : févr. 15


Le Maroc et plus spécialement Marrakech accueilleront en novembre prochain la COP22 (Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques). Dans cette perspective, le Royaume, qui est très loin d'être exemplaire du point de vue environnemental, prend le taureau par les cornes de manière spectaculaire. C'est ainsi qu'il déclare la guerre aux sacs en plastique, qui défigurent tellement la nature dans quantités d'endroits.


La nouvelle politique environnementale marocaine se veut volontariste. Elle est même spectaculaire. C'est ainsi qu'une nouvelle loi très contraignante interdira non seulement la fabrication, l’importation, l’exportation, mais aussi la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique. Ces dispositions concernent notamment les grandes surfaces, qui distribuaient jusqu'ici ces sacs à en perdre haleine.


Les fraudes, annonce-t-on, seront punies. Encore faudra-t-il constater l'application de ce principe répressif, qui risque de mal passer.


La loi anti-sacs en plastique entrera en vigueur le 1er juillet 2016, malgré de multiples appels à un report lancés par les professionnels du secteur.


Mesures d'accompagnement et exceptions


Des mesures d'accompagnement seront toutefois prises. Selon les discussions en cours, les fabricants des sacs en plastique devraient recevoir de l'Etat une aide financière représentant 50 % de l'achat du matériel nécessaire à leur reconversion. Ces subventions sont plafonnées à 10 millions de dirhams par entreprise, soit à environ un million d'euros.


Des exceptions seront par ailleurs admises : sacs destinés aux secteurs agricole et industriel, à la collecte des déchets ménagers, à la congélation et la surgélation, y compris les sacs isothermes. Les sachets autorisés devront porter des logos précisant leur usage.


Sensibilisation de la population

Détritus sur la plage de Tifnit - Photo Jean-Luc Vautravers

Le Marocain moyen est peu sensible à la protection de l'environnement dès lors que sa première préoccupation quotidienne consiste bien souvent à nourrir sa famille. La mise en place, sans transition, de règles contraignantes allant à l'encontre d'une pratique ancestrale n'ira donc pas toute seule.


C'est pourquoi les autorités marocaines ont prévu de sensibiliser la population au retournement environnemental envisagé. Intitulée "Zéro sac plastique dans la nature", une opération conjointe de la Fédération marocaine de plasturgie (FMP) et des ministères de l’Industrie, de l’Environnement et de l’Intérieur vient d'être lancée. Durant tout le mois de juin, elle consiste à ramasser les sacs en plastique éparpillés dans la nature, dans tout le Royaume. Vaste objectif !


Les équipes de "Zéro plastique dans la nature" se proposent de sillonner les villes et les campagnes, pour un nettoyage aussi large que possible. Le financement est assuré par les fonds récoltés sur l'écotaxe applicable aux produits en plastique. Le montant articulé atteint 70 millions de dirhams (7 millions d'euros environ).


Le travail des associations


En appui aux efforts officiels, des initiatives sont prises par le secteur associatif. Ces efforts louables n'étaient bien souvent qu'une goutte d'eau dans un océan de bouteilles et d'autres contenants en plastique...


L'association "Zéro Zbel" entend maintenant encourager le changement d'état d'esprit des Marocains, en particulier des jeunes, en faisant appel à leur engagement citoyen. A Taghazout, "haut lieu" des saletés de toutes sortes qui se déversent dans l'Atlantique, une opération spéciale est annoncée pour le 18 juillet.


Certains n'ont pas attendu le signal des autorités pour s'engager. Chaque année, la Surfrider Foundation Maroc, établie à Agadir, organise un grand nettoyage de plage pour sensibiliser les gens à l'invasion des déchets et notamment du plastique (voir la vidéo ci-dessus).


Voir aussi notre message ultérieur Chasse aux déchets à la Vallée du paradis : "Keep it clean, keep it zouin"


Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html