Youssef Ibn Tachfin, grand roi almoravide, mais aussi colonisateur avant l'heure

Mis à jour : avr. 3


Son nom a été donné à nombre d'endroits au Maroc - lac, écoles, médersa, rues - pour lui rendre hommage. Ayant vécu il y a un millénaire, Youssef Ibn Tachfin est considéré aujourd'hui comme un héro national. Mais qui était-il ? Selon nos recherches, ce fut un grand roi conquérant, mais aussi un colonisateur avant l'heure.


Connu aussi sous le nom de Youssef Ben Tachfin, Youssef Ibn Tachfin est né en 1009. Il appartient à la dynastie berbère des Almoravides. Le mouvement almoravide est apparu vers 1040 sur l'île de Tidra (Mauritanie) parmi des Sanhadjas originaires de l'Adrar mauritanien et qui nomadisaient entre le Sénégal et le Maroc. Youssef Ibn Tachfin y fonde un ribat (couvent fortifié) pour attirer les foules fanatisées. Ces « al-murabitun » («gens du ribat», francisé en almoravides), finissent par entamer une guerre sainte.


Marrakech capitale


En peu de temps, les Almoravides s'emparent de trois cités importantes, dont Sijilmassa, à l'est de Ouarzazate, près de l'actuelle frontière algérienne. Ils entament la conquête du Nord de ce qui est aujourd'hui le Maroc. Youssef Ibn Tachfin profite de l'absence de son cousin, l'émir Abou Bakr, pour l'évincer. Il installe sa capitale à Marrakech.


Ibn Tachfin dote son armée d'une cavalerie et d'une infanterie importante et disciplinée. Il conquiert l'Algérie en 1070 et Oran 12 ans plus tard. Éliminant les pouvoirs locaux, transformant l'organisation des tribus et des villes en un pouvoir théocratique, les Almoravides font l'unité d'une grande partie du Maghreb. Ils sont ainsi parfois présentés comme les véritables fondateurs du Maroc.


Dans la région du Souss, on sait que Youssef Ibn Tachefin veillait à assurer la sécurité des caravanes transsahariennes de passage, en défendant leur transit incontournable par les gorges de Mesguina, à quelques kilomètres au nord-est de l'actuel Agadir.


Colonisation de l'Espagne


Trois siècles plus tôt, en 711, la dynastie des Omeyyades, qui gouvernait alors le monde musulman, avait envahi l'Espagne, dont une grande partie devint Al-Andalus.


Ibn Tachfin est appelé au secours des reyes de taifas (roitelets musulmans) contre la Castille catholique. Les Almoravides défont les catholiques en 1086 à Zallaqa (ou Zalaca, ou encore Zellâk'a, près de Badajoz). Ils s'installent à Cordoue et à Séville. Mais, à Valence, ils se heurtent au Cid Campeador, rendu célèbre dans les pays francophones par la tragédie de Pierre Corneille. Après sa mort, sa femme Jimena (Chimène), vaincue, est contrainte de livrer la ville en 1101.


Les Almoravides vont aussi jusqu'à Lisbonne. Youssef Ibn Tachfin meurt en septembre 1106, à près de cent ans, maître d'un royaume qui va de l'Atlantique à l'Algérie et jusqu'au Sahara.


Enracinement de l'islam


Youssef Ibn Tachfin a joué un rôle de premier plan en vue d'enraciner l’islam et son apprentissage au Maghreb et dans l'Andalousie de l'époque. Il avait à coeur que sa religion soit enseignée par des savants. Il a également dirigé une campagne d’arabisation de nombreuses tribus berbères, au sud et au nord, pour faciliter l’apprentissage de l’islam.


Contemplatif, Youssef Ibn Tachfin avait adopté le mode de vie de ses maîtres spirituels soufis.


Cénotaphe à Marrakech


D'aucuns ont longtemps crié au scandale, se plaignant que le fondateur de Marrakech repose dans un lieu décrépit de la Ville ocre. Ils se trompent. Ce qu'ils prennent pour un mausolée est en fait un cénotaphe, c'est-à-dire un tombeau élevé à sa mémoire mais qui ne contient pas son corps. Ce dernier n'a jamais été vraiment retrouvé. On suppose qu'il se trouve dans la médina de Marrakech.


Ce tombeau a été récemment rénové.

685 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html