• Jean-Luc Vautravers

Desertec du Maroc à la Jordanie: produire l'énergie solaire et éolienne du monde

Mis à jour : mars 18


Un pharaonique projet énergétique a été annoncé hier : Desertec. Il s'agit de produire de l'énergie sans émissions de CO2 dans les déserts d'Afrique du Nord. A terme, s'il était entièrement concrétisé, ce projet d'envergure mondiale nécessiterait un investissement de 400 à 800 milliards d'euros. C'est dire sa dimension.


Dans un premier temps, 12 entreprises, principalement allemandes, se sont engagées à créer un bureau d'études chargé d'approfondir la faisabilité de la création d'un grand nombre de centrales solaires thermiques interconnectées et réparties au Proche-Orient et en Afrique du Nord, du Maroc à la Jordanie. La vidéo ci-dessus explique le principe de fonctionnement de ces centrales et de l'interconnexion envisagée.

Ci-dessus, une maquette de ces centrales. A l'exemple de la centrale existant à Almeria (ci-dessous), les panneaux solaires seront mobiles et suivront la course du soleil, afin de capter le maximum de chaleur.

Le projet prévoit un immense chapelet de centrales thermiques implantées tant au Moyen-Orient qu'en Europe (carte ci-dessous). Le Maroc y participerait par une chaîne d'éoliennes et de centrales solaires. A terme, une immense toile d'araignée de câbles électriques haute tension pourrait raccorder les installations européennes aux centrales d'Afrique du Nord, pour fournir toute l'Europe en énergies renouvelables, l'électricité produite au nord prenant le relais la nuit de celle provenant le jour du soleil du Sahara.

Voir aussi le message ultérieur Energie solaire : le Maroc dévoile ses batteries et annonce cinq sites

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32