• Texte et photos : Jean-Luc Vautravers

Nouveau à Marrakech : la magnificence du Musée national du tissage et du tapis Dar Si Saïd

Mis à jour : mars 17


Au terme de plusieurs mois de travaux colossaux, le plus ancien musée de Marrakech, le mythique musée Dar Si Said, situé au coeur de la médina, a été reconverti en "Musée national du tissage et du tapis". Ce joyau de l'architecture arabo-andalouse du 19e siècle revit avec magnificence deux siècles plus tard. Depuis 1957, une partie de l’édifice était déjà utilisée comme musée. L'année 2018 marque l'ouverture de la totalité du palais au public, et l'apparition d'un parcours scénographique contemporain.


A l'instar des autres palais de Marrakech, Dar Si Saïd était initialement la résidence d’un mandataire royal qui, comme par hasard, avait fait fortune. La corruption ne date pas d'aujourd'hui... Le propriétaire était en l'occurrence Si Saïd B. Moussa, sous la régence de son frère Ba Hmad.


Ce dernier occupait la position considérable de grand vizir du sultan Moulay Abdelaziz (1894-1908). Il fut même régent du Maroc de 1894 à sa mort, en 1900.


Laissons ces considérations de côté. Les protagonistes sont morts depuis longtemps et il nous reste ce qu'ils ont bâti. Dar Si Saïd comprend plusieurs deux étages. L'esprit d'origine a été conservé intact, dans le cadre d'une entreprise de rénovation tout à fait exemplaire.


Le jardin intérieur retient aussi l'attention : un espace vert au milieu du palais, qui fonctionne comme un poumon bienveillant à l'égard du visiteur qui s'y arrête volontiers.

D’une superficie de 2'800 m2, ce temple du tissage entend traduire "la richesse et la rigueur du savoir-faire marocain". La scénographie est simple, cohérence et efficace. Elle n'écrase pas la beauté des lieux. Au contraire, elle la magnifie.


La visite s’ouvre sur une section qui montre des créations d'hier et d'aujourd'hui, à la fois rurales et citadines : caftans, sacs, babouches, handiras, djellabas, mis en valeur sur des supports de velours, de soie, de brocart, de cuir.

Ces collections sont accompagnées de bijoux, d'accessoires d'apparat féminin, d'armes et d'objets du quotidien.


La seconde section est exclusivement dédiée “au tapis en tant que véritable jalon social et historique.” Plus de 400 tapis en provenance des quatre coins du pays - Anti-Atlas, Moyen Atlas, Haut Atlas, Haouz, Citadin et Oriental.- sont exposés pour expliquer toutes les étapes de leur fabrication.


Cet hommage à l'artisanat marocain et à la présence du tapis dans la vie quotidienne des familles vise officiellement à inciter les Marocains à découvrir leur propre patrimoine. Pour être juste, lorsque nous avons visité ce magnifique endroit, en octobre 2018, les seuls visiteurs étaient des touristes étrangers. Pas trace d'un Marocain.


Derb El Bahia, Riad Zitoun Jdid. Horaires d’ouverture : tous les jours sauf le mardi, de 10 h à 18 h. Tarifs d’entrée populaires : adultes 20 dh (2 euros), enfants de plus de 12 ans 10 dh, enfants de moins de 12 ans 5 dh

111 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32