Orangers, citronniers, clémentines du domaine royal Saouda


Ce n'est pas une pépinière comme les autres. Le domaine Saouda est en fait un Domaine royal, qui s'étend sur plusieurs dizaines d'hectares, de part et d'autre de mon ptit Jardin aux Etoiles. Ma propriété ne borde pas directement celle de l'auguste voisin, mais c'est tout comme...


Un domaine royal vise évidemment l'excellence. Celui-ci est spécialisé dans la production de plants certifiés d'agrumes. De nombreuses plantations de la Vallée du Souss et plus largement du Maroc s'y approvisionnent. Nous nous sommes donc présentés au cerbère de service, qui n'a pas fait trop de difficultés pour nous laisser entrer. Il faut préciser sa commande ici, près de la route nationale qui mène à Agadir, avant d'aller chercher les plants à plusieurs kilomètres de là, en utilisant la petite route qui mène de ladite route nationale à El Gfiffat, et qui passe devant mon ptit domaine (voir Le chemin exact pour se rendre au Jardin aux Etoiles et Le chemin du Mimosa pour accéder au Jardin aux Etoiles). Vous suivez ?


La pépinière d’agrumes proprement dite occupe cinq hectares. La culture des agrumes, elle, utilise pas moins de... 220 hectares. Les légumes, dont les haricots (dernière photo), nécessitent 50 autres hectares. C'est dire qu'on se situe dans un certaine dimension.

Les plus grandes précautions sont prises à la pépinière pour éviter que les plants (à gauche) ne soient contaminés par des atteintes extérieures. C'est pourquoi les serres sont équipées de sas, qui empêchent l'entrée des insectes.


Le domaine Saouda cultive les espèces les plus diverses, comme les sanguines (deuxième photo). Pour ma première commande (troisième photo), je me suis concentré sur les classiques : 16 plants d'orangers, de citronniers et de clémentines destinés à être plantés tout autour de la plaza. Objectif : des fruits durant la majeure partie de l'année ! Lors de l'achat, les fleurs sont coupées, pour donner toute sa vigueur au plant. De sorte que mes premières agrumes ne pourront pas être dégustées avant le début 2011. On patientera en les regardant pousser ! J'avais pensé d'abord constituer une lignée entière d'orangers, une autre de citronniers et une troisième de clémentines. Finalement, vu que les citronniers produisent des fruits sans discontinuer, je n'en ai acheté que deux, pour augmenter le nombre des autres arbres. Et l'ensemble a été mis en terre de manière aléatoire, afin d'obtenir un mélange.


La grande diversité des agrumes Saouda m'incite à prévoir sans tarder une deuxième étape de plantation. Je pense ajouter des spécialités à l'ouest de la plaza. C'est d'autant plus tentant que le prix de ces plants de qualité est dérisoire : 20 dirhams la pièce, soit moins de 3 francs suisses ou moins de 2 euros... Ce qui coûte cher, en revanche, c'est l'eau quotidienne. Le château d'eau et son puits y pourvoient d'ores et déjà.

Trois des photos publiées avec ce message sont du Lycée agricole de l'Oise http://etablissements.ac-amiens.fr/0601782l/

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html