Tapis berbères à l'affiche à Paris. Ce sont des vraies oeuvres d'art. A Taznakht aussi...

Mis à jour : févr. 24


Le tapis berbère vient d'être mis à l'honneur à Paris. Durant un week-end, au domaine de Longchamp, dédié à l'écologie et à la solidarité, la fondation GoodPlanet a invité les visiteurs à un voyage au coeur du Maroc.

​​De magnifiques tapisseries groupées sous le titre "Lady berbère" ont créé l'émerveil-lement devant ces pièces uniques, anciennes et désormais introuvables, qui sont autant de chef-d'oeuvres.


Ces tapis, dont la place naturelle est d'être accrochés aux murs, sont réalisés par des femmes berbères anonymes avec des pelotes de laine et des fils synthétiques colorés, travaillés sur des sacs en plastique de récupération. Ils illustrent le savoir-faire, l’imaginaire et la tradition qui se transmettent de mère en fille depuis des générations dans l’Atlas, Sous certains aspects, ainsi que l'ont souligné les organisateurs, "il s'agit d'un véritable moyen social et culturel d’expression et d’émancipation des femmes".


La manifestation comprenait aussi une dégustation de cuisine marocaine, une initiation aux arts traditionnels berbères et finalement une découverte de la richesse du patrimoine naturel et culturel du Royaume.


Tapis de Taznakt

C'est évidemment sur place, au Maroc, que l'on peut dénicher les plus beaux tapis berbères. Attention toutefois aux attrape-nigauds d'Arnakech ou d'ailleurs ! Des boutiques d'Agadir et de Taroudant proposent de beaux tapis, qu'il faut évidemment marchander. La vraie capitale du tapis berbère se trouve toutefois un peu plus loin, à Taznakht, sur la route qui mène au désert du Sahara à M'Hamid, à 3 h 45 de route du Jardin aux Etoiles.


Avec un arrêt à Taliouine


Au sortir de la localité, plusieurs coopératives bordent la route. La diversité des tapis, leur éclat et leur prix imposent une halte obligatoire. L'acquéreur y fera l'économie des commissions prises par les revendeurs et les boutiques, qui sont souvent importantes. La réputation des tapis de Taznakht a été bâtie sur la qualité de la laine utilisée, les couleurs et les motifs prisés des femmes berbères, ainsi que le nombre de nœuds dont ils sont constitués. On compte parfois jusqu’à 480'000 nœuds au m², ce qui peut nécessiter neuf mois de travail.


On peut coupler des achats à Taznakht avec un arrêt à Taliouine, capitale du safran. Il ne vous restera alors plus qu'une heure de route. On peut effectuer ces formidables découvertes en une journée à condition de partir du riad de très bon matin.

93 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html