top of page

Entrons dans la petite église catholique de Taroudant !

Dernière mise à jour : 17 juil. 2023


Une grande simplicité qui ne manque toutefois pas d'allure.
L'intérieur de l'église catholique de Taroudant (photo Le Jardin aux Etoiles, mars 2023).

C'est un modeste lieu de culte, mais qui a son importance, à plusieurs titres. Sise à l'intérieur des murailles multicentenaires, l'église catholique de Taroudant est un havre spirituel chrétien en terres musulmanes. Ainsi que le montre notre photo ci-dessus, elle se caractérise par une grande simplicité et une dimension restreinte, qui ne manquent toutefois pas d'allure, d'autant qu'elle associe des motifs berbères, sous forme de deux grands tapis colorés.


L'église catholique de Taroudant se trouve quasiment au centre de la cité amazighe. On y accède par une rue nommée avenue du 20-Août (photo), date qui commémore les affrontements de 1955 contre l’exil imposé du sultan du Maroc, Mohammed ben Youssef, futur roi Mohammed V.


Ce lieu de culte connut son heure de gloire lorsque, dans les années 2000, Jacques Chirac, alors président en exercice de la République française, y assistait fréquemment à l'office en compagne de son épouse Bernadette.

Le couple séjournait alors à la Gazelle d'or, à laquelle il contribua à la célébrité et aujourd'hui malheureusement en décrépitude.


Derrière les hauts murs couleur ocre, on accède à la chapelle par un petit jardin andalou à l'ordonnancement symbolique. La porte d'entrée (notre photo) se révèle modeste. Elle invite néanmoins à pénétrer dans la fraîcheur intérieure.

La volonté de cohabitation pacifique et de bonne entente avec l'islam s'exprime par une inscription en arabe (notre photo) qui signifie "Aimer Dieu".


La communauté catholique de la région de Taroudant compte quelques petites centaines de personnes, si l'on y ajoute les réformés. L'office du dimanche soir, qui se déroule à 18 h 30, n'est toutefois suivi que par une poignée de fidèles. La célébration de Pâques, elle, a lieu ce dimanche à 11 h.

Le rayonnement de l'église catholique de Taroudant est néanmoins beaucoup plus large. Il est porté par un prêtre comme on les aime, Marc Helfer, sans la venue duquel la paroisse catholique roudanie aurait peut-être disparu.


En février dernier (notre photo), Marc avait par exemple été la cheville ouvrière de l'hommage rendu, à la palmeraie de Tiout, à Saïd, créateur trop tôt disparu du déjà légendaire bivouac Igueldan.

L'église catholique de Taroudant arbore sur l'un de ses murs un tableau (notre photo) en l'honneur des sept moines du monastère algérien de Tibhirine, massacrés en 1996.


La présence de témoignages chrétiens en terre d'islam est bien comprise dans le Royaume du Maroc. Commandeur des croyants, et à ce titre protecteur de toutes les religions, le roi Mohammed VI s'est affiché sans ambiguïté pour un islam tolérant, modéré et cohabitant avec les autres cultures.


Les catholiques du Souss Massa disposent par ailleurs à Agadir d'une église, nommée Sainte-Anne, où l'on chante à Noël.

Les réformé, eux, ont leur temple, également à Agadir, qui appartient à l'Eglise évangélique (notre photo).



Il est discret, mais néanmoins bien présent.

Kommentarer

Betygsatt till 0 av 5 stjärnor.
Inga omdömen ännu

Lägg till ett betyg
bottom of page