Mansuétude pour Jacques Chirac, le Marocain de Taroudant !


L'actualité rejoint la caricature. Le renvoi en correctionnelle de Jacques Chirac donne aux sketchs de l'humoriste Yves Lecoq une dimension hyper-réaliste. Il y a 15 jours, sur France 2, dans l'émission "Les stars du rire", Lecoq incarnait un Chirac plus vrai que nature, en djellaba et tarbouche (voir Mon tarbouche remplacé par un turban berbère ?), faisant au passage une jolie publicité pour Taroudant et distribuant quelques piques bien senties à Nicolas Sarkozy, Jospin, Fabius et consorts.


La différence entre Nelson Mandela et Jacques Chirac ? Le premier, nous dit Lecoq, a fait 27 ans de prison puis s'est fait élire président. Tandis que pour Chirac, c'est le contraire : il s'est fait élire président et aurait bien voulu que ça dure 27 ans...


Une autre vidéo est un condensé tout aussi désopilant des apparitions de l'ancien président aux "Guignols" de Canal+, toujours avec la voix de l'impayable Lecoq. Sous l'égide de "Mohammed VII", la marionnette de Chirac distribue des salamalekum, choukrane et autres inchallah, Bernadette est transformée en Fatima et l'ancien président se déclare marocain. Une convocation devant la justice ? La marionnette de Chirac en rit : "Je fais entièrement confiance à la justice de mon pays, le Maroc !"

Dans la vraie vie cette fois, une autre comique, réelle celle-là, Ségolène Royal (à droite dans les "Guignols"), s'est démarquée de ses collègues de camp de la gauche en en appelant vendredi à la "mansuétude" envers Jacques Chirac, vu son âge et l'ancienneté des faits. Une "attitude" dont on lui sait gré du côté de la "marocanitude", où Jacques Chirac ne saurait être que blanc comme la neige du Toubkal !

Vendredi, soit le jour même où était annoncé son renvoi en correctionnel, l'ancien président se trouvait à Taroudant, ainsi que l'ont annoncé l'Agence France Presse et Radio Couloirs Souss-Massa, que j'écoute par intermittence ;-) Le couple Chirac a l'habitude d'emmener son petit-fils Martin durant les petites vacances scolaires à La Gazelle d'Or. Martin (à droite) a aujourd'hui 13 ans. On le voit avec son grand-père et sa mère, Claude Chirac, ancienne responsable de la communication de l'Elysée qui assume aujourd'hui cette fonction pour le groupe PPR dirigé par François-Henri Pinault. Il est le fils de l’ex-judoka Thierry Rey. Cette photo a été prise en février dernier, lors de la remise de la légion d'honneur à sa grand-mère, Bernadette Chirac. Martin Rey-Chirac est l'unique petit-fils des Chirac.

Samedi soir, Jacques Chirac a regagné son domicile parisien, pour se consacrer à la promotion du premier tome de ses mémoires qui paraîtra jeudi sous le titre "Chaque pas doit être un but" et retrace son parcours de sa naissance à son élection présidentielle en 1995. Cet ouvrage est dédié à Martin Rey-Chirac.


Photos : Gala, Pure People et Thomas Bregardis/Pluri-Médias

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html