top of page

Gagnante de l'Eurovision, la Suédoise Loreen est une Amazighe du Maroc

Dernière mise à jour : 19 juil. 2023


Gagnante du concours Eurovision de la chanson 2023, qui vient de se dérouler à Liverpool, la Suédoise Loreen s'appelle, de son vrai nom, Lorine Zineb Nora Talhaoui. Ayant grandi en Suède, Loreen est en réalité une Amazighe, marocaine d'origine. Ses racines, elle les a mises en valeur dans la mise en scène de sa chanson "Tattoo", ainsi que dans sa toilette. Ses doigts étaient allongés, en référence à la technique du henné (notre photo).

Née il y a 39 ans dans la banlieue de Stockholm, capitale de la Suède, Lorine Zineb Nora, déjà vainqueur de l'Eurovision en 2012, avec "Euphoria", est l'ainée d’une fratrie de six enfants, qui ont tous la musique en eux. Elle n'a cessé de revendiquer sa double culture, amazighe et suédoise. S'agissant de cette dernière, elle insiste par exemple sur les usages nordiques, dont la nécessité de la prévenir à l'avance avant de débarquer chez elle. Quant à la symbolique berbère, elle l'a montrée dans les visuels de sa vidéo.

Pour Loreen, qui avait participé en 2013 au festival Mawazine de Rabat (notre photo), ses origines marocaines sont "ce qui fait que je me connecte aux choses si facilement".


Avant d'ajouter : "Chez moi, on a toujours parlé de spiritualité, cela n’a jamais été bizarre. Certains l’appellent Dieu, d’autres autrement".

Les symboles mis en exergue dans son interprétation de "Tattoo" représentent la nature et les femmes. "Nous avons créé une société qui nous prend beaucoup de notre énergie", affirme-t-elle. "On doit devenir, on doit être, on doit réussir… Cela nous fatigue et nous désoriente". A ses yeux, la nature est une source d'énergie correctrice. Les femmes ? "Je veux les mettre au défi de vivre leur plein potentiel et d’embrasser le pouvoir féminin, clame-t-elle. Je sens qu’un changement arrive. Un changement mondial pour l’égalité, et je le soutiens".

En 2017, à la télévision suédoise, Loreen révèle être bisexuelle. Elle ajoute que "beaucoup de gens sont focalisés sur le sexe, la sexualité. L'amour est tellement plus". A ses yeux, "l'amour est là où on le trouve".


Deux ans plus tard, un autre interprète aux origine marocaines défraie la chronique à l'Eurovision, mais ne gagne pas, loin s'en faut. Bilal Hassani, qui représente la France (notre photo), est depuis lors devenu une icône de la communauté LGBT+.

A Liverpool, alors que Loreen triomphait, La Zarra, Québécoise aux origines marocaines, qui interprétait "Evidemment", a une nouvelle fois déçu les espérances françaises de l'emporter. De son vrai nom Fatima-Zahra Hafdi, elle créait le buzz en effectuant un geste très discuté dans lequel beaucoup y ont vu un doigt d'honneur.


Si des interprètes aux racines marocaines ont marqué l'Eurovision, le Royaume n'a participé qu'une seule fois au concours. C'était en 1980, et ce fut un flop. Loreen, elle, s'y est couverte de gloire, étant la deuxième artiste à remporter l'Eurovision à deux reprises, après l'Irlandais Johnny Logan.

457 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page