top of page

Kasbah d'Agadir : voici le parcours historique sur platelage de bois

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023


La Kasbah d'Agadir réhabilitée émerveille déjà les visiteurs depuis l'été 2022. Les télécabines nommées improprement téléphérique, les murailles d'une blancheur éclatante et le magnifique parvis de pierre, sans oublier la vue panoramique sur la cité font l'unanimité et suscitent l'admiration de tout visiteur. Reste à ouvrir au public l'intérieur de la Kasbah et en particulier le parcours historique sur platelage de bois (photo Agadir Première ci-dessus). Il se chuchote que ce pourrait être le cas dès ce 28 février, à l'occasion du 63e anniversaire du tremblement de terre de 1960.

Ainsi que le montre ce document axonométrique sous copyright de Salima Naji, architecte et anthropologue, responsable contre vents et marées de l'ensemble du projet dès son initiation, on empruntera le parcours qui racontera l'histoire d'Agadir en franchissant la porte principale (à gauche sur le dessin), au-dessus de laquelle a été réinstallée la stèle bilingue arabe-néerlandais, en marbre, de 1746.


Le voile s'est déjà levé sur le nouvel aménagement de la partie la plus emblématique du fort, celle dont les créneaux et les canons historiques dominent la mer.

Le futur visiteur dépassera cette installation pour emprunter le réseau surélevé de passerelles de bois. Des panneaux signés Salima Naji permettront d'approfondir sa connaissance des dates et des époques qui ont marqué l'histoire du site, qui se confond avec celle d'Agadir. Le cheminement reprendra le tracé des anciennes ruelles de la citadelle au début du 20e siècle. Cette surélévation a été voulue par respect pour les restes des victimes du tremblement de terre qui se trouvent encore enfouis sous terre.

La dernière partie du parcours (à droite de cette image) comprendra un mémorial œcuménique de 1'000 m². Celui-ci sera placé entre les trois tombeaux historiques de la citadelle. Un miroir symboliquement brisé prendra place au cœur de l’amphithéâtre de recueillement pour évoquer le drame de 1960. L’ensemble s’achèvera par un couloir du souvenir orné d’un mur de témoignages multilingues.


Le visiteur sortira de la Kasbah ressuscitée par une porte aménagée dans la muraille Est, avant de rejoindre le parvis, appelé aussi plateforme.

1 comentario

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación

Ce sera magnifique !

Me gusta
bottom of page