top of page

Le nouvel habit du Théâtre de verdure d'Agadir inauguré devant une foule en délire


Les considérables efforts menés pour faire d'Agadir non seulement une ville dédiée au sport et aux loisirs, mais aussi à la culture viennent de trouver une nouvelle concrétisation, samedi dernier 5 août, avec l'inauguration du nouvel habit du Théâtre de verdure, à l'occasion d'une soirée musicale qui s'est tenue devant une assistance en délire. Ainsi que le montre notre photo, il n'y avait pas une place libre pour fêter l'événement !

Une foule considérable (notre photo) s'était amassée dès la fin de la journée au passage Ait Souss, au centre ville, pour participer à un moment qui s'annonçait magique dans cet hémicycle complètement réaménagé. Cet ouvrage avait été construit à la suite du tremblement de terre de 1960. Il présentait encore un bon état de stabilité, mais aussi des signes de vieillissement. Ses gradins de pierre, auxquels on accède par la partie supérieure, renvoient à l'architecture antique grecque, ce qui en fait toute l'originalité pour un théâtre moderne en plein air.

Le public présent a passé une soirée de rêve, ainsi que le montre cette vidéo. Le compositeur, arrangeur et chef d'orchestre Amine Boudchar a en effet enchanté le Théâtre de verdure en proposant, lui et son orchestre, un périple musical, nommé BoudchArt.


Le spectacle fut d'ailleurs autant sur la scène (notre photo) que dans l'hémicycle.


Le public n'a en effet pas boudé son plaisir en reprenant en chœur de grandes œuvres de la musique marocaine et orientale dans un enthousiasme indescriptible.


Nous avions annoncé la mue prometteuse du Théâtre de verdure il y a deux ans déjà, en août 2021. L'installation est la propriété de la Ville d'Agadir, présidée par Aziz Akhannouch, par ailleurs chef du gouvernement marocain, qui a suivi de près l'avancement des travaux. Mise en lumière, la façade d'entrée est devenue imposante (notre photo). L'équipement des gradins a été revu. Des panneaux solaires ont été installés. Les travaux ont été rapides. Ils n'ont duré que six mois. Leur coût s'est monté à 15,2 millions de dirhams, soit un million et demi d'euros.

Le Théâtre de verdure n'en restera pas à sa brillantissime soirée d'ouverture, suivie du même concert le lendemain dimanche.


Le 12 août se tiendra par exemple un concert de rock nostalgique, avec le Coolshy Band (notre image). Le 18, place sera faite à une soirée Bombacomique.


D'autres spectacles suivront : concerts classiques, spectacles de danse, voire de cirque, représentations théâtrales.


Agadir est bien partie pour être le phare culturel qu'elle ambitionne de devenir, d'autant que le Grand Théâtre situé à deux pas du Théâtre de verdure devrait s'ouvrir d'ici la fin de l'année prochaine.

bottom of page