Tétouan, colombe blanche : potentiel à (bien) développer

Mis à jour : avr. 28


Située dans le nord du Maroc, au pied du Rif et non loin de la Méditerranée, la ville de Tétouan est méconnue du point de vue touristique. C'est pourtant une cité originale et riche de potentialités, ainsi que le montre la vidéo ci-dessus, qui détaille le charme qui se dégage des sept portes d'enceinte de la ville.

Tétouan se trouve au sud-est de Tanger, ville avec laquelle elle est reliée par une excellente autoroute. Cette cité de plus de 300'000 âmes adossée à une cluse est toute proche des stations méditerranéennes de M'diq (Rincón en espagnol) et Martil, ainsi que des villages de vacances de Marina Smir et Cabo Negro, apparus ces dernières années. Le bord de mer est superbe, et encore relativement intact (clic !). Il faut qu'il le reste !

Baptisée"Colombe blanche" par les poètes arabes, Tétouan est un lieu de rencontre, d'échanges et de métissage. Une sculpture monumentale de ce symbole pacifique se dresse au principal rond-point de la ville (première photo). Il me plaît beaucoup.


Chassés d'Espagne par la Reconquista chrétienne de l'Andalousie, qui mit fin à l'occupation arabo-berbère, des milliers de réfugiés musulmans et juifs reconstruisirent Tétouan dès le 16e siècle, d'où les fortes influences andalouses visibles dans l'architecture et l'art locaux. Datant du Protectorat espagnol, le quartier nommé L'Ensanche (à gauche de notre carte) présente une image coloniale typique. Voir une série d'autres images sur Google. Mais le délabrement de certains bâtiments fait pitié (dernière photo).

Tétouan a sombré durant plusieurs décennies dans une longue léthargie. Mais le roi Mohammed VI, qui y effectue de fréquentes visites, s'intéresse à son développement. Lorsqu'il se trouve dans la cité du Rif, il séjourne dans son palais (première photo), qui n'est que l'une des nombreuses résidences qu'il compte dans tout le pays.


La médina (deuxième photo : la porte El Okhla) a de surcroît été classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est une des plus petites du pays, mais la plus complète, la majorité de ses bâtiments étant restés à l'écart des influences extérieures, comme la ruelle et ses arcs recouverts de pierre de la dernière photo.

La médina et ses murailles (première photo) auraient besoin d'une réhabilitation architecturale complète. Dans cette attente, le touriste se rendra au Musée d'ethnographie (deuxième photo), qui mérite une visite.


Tétouan compte plusieurs riads de fort belle tenue, dont le magnifique Las mil y una Noches (troisième photo), nouvel exemple qui témoigne de la survivance du caractère andalou de la cité.

Voir aussi La Palais du roi Mohammed VI au coeur de Tétouan

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html