Une femme spécialiste des finances à la tête du Ministère du tourisme

Mis à jour : janv. 4


Photo Saham

C'est une première au Maroc. Une femme, Nadia Fettah Alaoui, a été désignée au poste de ministre du Tourisme, de l'artisanat, du transport aérien et de l'économie sociale. Présentée comme une "surdouée de la finance", celle-ci a fait carrière dans le conseil et les assurances. Elle succède à Mohamed Sajid, dont la trajectoire aura été courte, puisque ce Berbère de Taroudant avait été désigné à cette fonction au printemps 2017.


Cet été, lors de son discours de la Fête du Trône, le roi Mohammed VI avait appelé à un remaniement du gouvernement présidé par l'islamiste modéré Saâdeddine El Othmani. Le souverain voulait du "sang neuf" et des "ministres de haut niveau, choisis selon les critères de compétence et de mérite". Voilà pourquoi Nadia Fetttah a été désignée, dans le contexte d'un resserement du gouvernement, qui a passé de 39 ministres à 23.


Une carrière dans la finance


Diplômée de HEC Paris, Nadia Fettah Alaoui a effectué un parcours de 22 ans dans le consulting, la finance et l’assurance. D'abord consultante au sein du cabinet de conseils d'envergure mondiale Arthur Andersen, démantelé en 2002, elle crée et gère en 2000 Maroc Invest Finances Group, avant de rejoindre en 2005 Saham, société d'assurance basée au Maroc.


Elle est directrice générale du Pôle support et finances de cette dernière, avant d'être portée, en 2017, à la même fonction à la tête de Saham Finances, qui gére 56 filiales dans 26 pays. Dans un entretien à l'agence officielle MAP, elle a déclaré avoir ainsi contribué à "déployer un réseau intéressant qui a porté haut les couleurs de notre pays et contribué à construire une stratégie gagnant-gagnant avec plusieurs pays africains”.



Féministe


La nouvelle ministre est également fondatrice et administratrice du Club des femmes administrateurs au Maroc, ainsi que membre du réseau international “Women Corporate Directors”. Elle a aussi reçu le prix du “CEO of the year” à l’Africa CEO Forum 2018, tenu à Abidjan.


Dans la vidéo ci-dessus, Nadia Fattah déclare voir dans sa nomination une reconnaissance pour les réalisations accomplies par la femme marocaine, qui fait montre depuis plusieurs années de grandes compétences et d’expertises, au même titre que l’homme.


La nouvelle ministre est mariée et mère de deux filles.


Renforcer Agadir et Essaouira


Quelles sont les intentions de la nouvelle ministre, dont les premières interventions ont été caractérisées par une qualité d'écoute remarquée ?


Elle veut relancer le secteur touristique, en améliorant le produit et en développant les stations du plan Azur, dont celle de Taghazout, au nord d'Agadir, a heureusement échappé à la débâcle. Selon "L'Economiste", l’offre balnéaire sera revue de fond en comble. Nadia Fettah entend notamment "renforcer Agadir et redynamiser la station d’Essaouira Mogador".


"Un soutien sera apporté aux PME qui souhaitent investir dans le domaine, particulièrement dans l’animation", a promis Nadia Fettah, qui a également dit son intérêt pour "l’activation des fonds de garantie et la dynamisation du financement bancaire".


La nouvelle ministre souhaite aussi mieux assurer la promotion du tourisme culturel. Il y a beaucoup à faire à cet égard, en particulier à Agadir et à Taroudant !


Au RNI


Non affiliée à un parti politique au moment de sa nomination, Nadia Fettah est rapidement entrée au Bureau politique du RNI (Rassemblement national des indépendants), présidé par Aziz Akhannouch.


Il s'agit de la seule formation aujourd’hui capable de rallier des hommes et des femmes de haute compétence, comme en août 2018, lorsque Mohamed Benchaaboun avait été coopté au ministère des Finances.


#MohammedVI #NadiaFettahAlaoui #AzizAkhannouch #SaadineElOthmani #Agadir #Taghazout #Essaouira #Taroudant #PlanAzur #Vidéo #MohamedSajid

48 vues

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html