Eau chaude solaire sur mes terrasses ou l'art de la patience...

Mis à jour : avr. 23


Au Jardin aux Etoiles, il a fallu insister pour qu'on avance en direction de la pose des deux installations solaires commandées... l'été dernier à l'entreprise Noorweb de Taroudant Une illustration supplémentaire, malheureusement, des carences d'organisation de l'économie marocaine !


Je vous fais grâce des détails quant aux raisons des retards successifs qui sont intervenus, et ne sont même pas terminés aujourd'hui... On voit en effet la terrasse de la chambre Taroudant surmontée de l'installation de portage du ballonnet destiné à l'eau chaude qui, lui, est demeuré à même la dalle de la terrasse. Grrrr... ;-)


Une pièce que l'on attendait de Casa...


D'après ce que m'avait dit Azzedine, chargé de la plomberie, il semblait qu'il manquait une pièce que l'on attendait en provenance de Casa. Une explication qu'on vous sert fréquemment et qui vaut ce qu'elle vaut... C'est fou en tout cas le nombre de pièces, d'appareils et de matériels divers qui ont tendance à s'attarder du côté de Casablanca ! Mohamed, de Noorweb, m'indique qu'en réalité il s'est déplacé à trois reprises en vue de procéder à l'installation, mais qu'aucune conduite ne permettait de remplir les réservoirs d'eau. Communication déficiente entre les entreprises concernées et surtout prémices de la découverte du pot aux roses.


Pas le seul !


Toujours est-il que mes installations ne fonctionnent pas. Je ne me sens pas seul à me trouver dans cette situation quand j'entends et vois ce qui se passe sur les autres chantiers en cours dans la région. A Taroudant, Yves me rapporte par exemple les petites mésaventures survenues dans la construction de son Dar Dzahra. Latifa El Aïssi (toujours plus Madame Chanel d'ailleurs...) regarde son carnet de réservation gonfler alors que sa piscine n'est toujours pas terminée.


Bref, on est au Maroc et non dans les rouages (plus ou moins) huilés de l'économie européenne et de ses prestations à coût élevé. "Faut s'armer de patience", telle est la devise à mettre en pratique. Voyons donc le positif ! Et le positif, en l'occurrence, c'est le ballonnet qui a finalement été posée sur l'autre terrasse, celle de la chambre Agadir (dernière photo), ainsi que la disponibilité de Noorweb en vue de régler le cas du second réservoir dès que la conduite manquante fonctionnera. Inchallah !


J'ai misé sur la carte de la sécurité avec le constructeur grec Dimas Solar. Mais il existe d'autres types d'installations. Le (très cher) magasin Bricoma, à Agadir, vend pas exemple la marque Gioca. A Dar Dzahra, Yves en a choisi une troisième.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html