top of page

Une formidable application pour visiter le Moyen-Age marocain, d'Agadir à Igiliz et Sijilmasa

Dernière mise à jour : 27 sept. 2023


Nommée "La Route des Empires", une formidable application permet de visiter les sites archéologiques majeurs du Moyen-Age marocain. Ainsi que le montre la carte ci-dessus, cet outil de dernière génération sorti récemment, encore peu connu, permet d'approfondir ses connaissances sur Agadir Oufella, c'est-à-dire la Kasbah en cours de réhabilitation, et sur Igiliz, éperon rocheux, point de départ d’une révolution religieuse qui allait aboutir à la fondation de l’Empire almohade. Si ces deux sites sont aujourd'hui célèbres, quatre autres, qui le sont moins, ou pas du tout, sont détaillés sur cette application : Nul Lamta, près de Guelmim, dont une crête rocheuse serait l'emplacement de cette ancienne ville caravanière, mais aussi Akka Tamdoult, Zagora et Sijilmasa. Cette application peut être téléchargée sur le site https://laroutedesempires.ma

Au Moyen-Age, les six sites mis ainsi en valeur s'égrenaient sur près de 1'000 kilomètres tout au long de l’une des routes commerciales les plus importantes d’Afrique à cette époque. La Route des Empires partait du Tafilalet, au nord, à l’oued Noun, au sud de l'actuelle Guelmim. Des Almoravides aux Saadiens, qui ont laissé leurs traces à Agadir et à Taroudant, en passant par les Almohades et les Mérinides, les dynasties médiévales berbères n'eurent de cesse de contrôler cette route. Ainsi que le montre cette carte, les Almohades exercèrent leur emprise jusqu'en Libye et les Almoravides jusqu'au nord du Sénégal, ce qui ne manque pas, aujourd'hui, de donner du grain à moudre au Royaume quant à sa revendication sur le Sahara anciennement espagnol.

L'un des atouts de l'application "La Route des Empires" réside dans la visualisation en 3D de chacun des six sites observés. Sur cette image, il s'agit de celle consacrée à Igiliz. Les numéros incrustés font référence à des constructions, des système défensifs ou encore de la végétation. Le chiffre 15 donne par exemple des détails très précis quant à la plus grande citerne découverte à Igiliz, qui resta en usage, nous apprend-on, jusqu'aux 16e-17e siècles.

Dans le Tafilalet, la ville de Sijilmâsa reliait l'Afrique du Nord aux royaumes du Sahel et fut à ce titre un lieu majeur du commerce transsaharien médiéval. Les ruines qui y subsistent dans un état très délabré sont documentées par l'application avec un soin du détail renversant. On y lit que sur ce secteur quatre types de pisé marquent deux épisodes de construction, à partir du milieu du 15e siècle.

L'application "La Route des Empires a été développée par le Ministère marocain de la jeunesse, de la culture et de la communication en partenariat avec le Centre Jacques-Berque de Rabat et l'Ambassade de France, ainsi qu'en coopération avec les Régions marocaines concernées. La tablette est le support le plus approprié pour l'utiliser lorsqu'on se trouve sur l'un des six sites. Bonnes découvertes !

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Oct 02, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Passionnant

Like
bottom of page