top of page

Premier tronçon de la route de contournement du Grand Agadir ouvert au trafic d'ici la fin 2023

Dernière mise à jour : 17 août


L'immense projet de route de contournement du Grand Agadir verra l'ouverture au trafic d'un premier tronçon d'ici la fin de cette année d'une longueur de 20 km, soit la moitié de la longueur du projet Aéroport-Anza. Il s'agit du parcours qui commence, en haut de notre carte, à Abaraz, au nord du quartier Islane-Hay Mohammadi, relié à l'avenue des FAR par une nouvelle route de 2,5 km. Le tronçon ouvert au trafic, qui a les caractéristiques d'une autoroute (gratuite), se terminera, au sud, au croisement de l'autoroute qui mène à Marrakech. La trémie de Drarga, aussi appelée tunnel, qui a longtemps compliqué le trafic, permettra de rouler en direction du nord, à défaut, pour l'instant, de rejoindre l'aéroport Al Massira.

Le parcours qui sera ouvert facilitera donc considérablement la fluidité de la circulation, en très fort développement ces dernières années (ici devant le souk El Had) et raccourcira les temps de déplacement. Pour prendre cet exemple, depuis notre riad Le Jardin aux Etoiles, la durée du parcours jusqu'à l'entrée de la Marina devrait passer d'une heure actuellement à 45 minutes environ et éviter les embouteillages de la capitale du Souss qui constituent autant de mauvaises surprises, en particulier du côté de Tikiouine.

La portion de la route de contournement qui s'ouvrira d'ici la fin de l'année permettra aussi d'accéder au Grand Stade Adrar (notre image), où d'ambitieux projets sont prévus, en particulier la transformation du stade et la construction de la piscine olympique. Une route d'accès reliera le quartier Al Qods à la route de contournement, par le nord des installations sportives.

La prochaine étape devrait être la finition du tronçon de 7,5 km qui permettra, depuis la trémie de Drarga, d'accéder à l'aéroport. Le blocage des travaux (notre photo) et le retard qui s'est accumulé s'expliquent par la grande complexité des ouvrages à réaliser : trémie (tunnel artificiel) près de Temsia et grand pont de quelque 500 m. sur l'oued (asif) Souss. Si la première n'a pas encore vu ses premiers trax, le second est en cours.

Il restera ensuite à réaliser la troisième étape et la quatrième, qui présentent d'autres immenses défis : à partir du rond-point d'Abaraz, où une trémie sera construite, passage derrière la Kasbah et descente sur Anza (notre photo), pour prendre la direction de Taghazout.


On n'a donc pas encore fini de parler des délais d'ouverture de cette impressionnante route, des inévitables retards qui s'y succéderont et des dépassements de crédits qui ont déjà commencé et qui s'ensuivront. Mais l'essentiel n'est-il pas qu'Agadir bouge, et ô combien !

1 425 vues
bottom of page