Maroc : la fantasia, tradition berbère qui rappelle le combat contre l'envahisseur arabe

Mis à jour : oct. 4


La chaîne Arte a diffusé en ce jour de Noël 2015 un excellent documentaire qui décrypte l'art de la fantasia, appelé tbourida par les Marocains.


Youtube l'a diffusé, avant de supprimer le compte lié à cette vidéo, pour des questions de droits d'auteurs. On peut toutefois la voir sur DailyMotion.


La tradition plus que millénaire de la fantasia est loin de l'image que le touriste pressé peut se faire du spectacle qu'on lui présente à Marrakech la légendaire, à El Jadida ou encore à Chems Ayour, tout proche du Jardin aux Etoiles. Elle célèbre en réalité le combat mené (et perdu) par les Berbères contre l'envahisseur arabe, qui apporta aussi l'islam avec lui, il y a 13 siècles.

Sur de magnifiques images, l'émission conte avec beaucoup d'humanité l'histoire d'un père de famille berbère du pied du Moyen-Atlas, Lahcen, qui entend donner un cheval à son fils de 18 ans nommé Mohamed. Il y parvient en se rendant à Ouarzazate, y gagner quelque argent comme figurant dans l'industrie du cinéma.


Fusil, djellaba et cheval


Le père et le fils sont ainsi équipés pour se rendre, en trois jours, jusqu'à l'antique cité royale de Meknès. Equipé d'un fusil, d'une djellaba et de son cheval, Mohamed participe à sa première fantasia. Ainsi que l'explique Lahcen, les cavaliers ne forment qu'un. Ils doivent mener un assaut compact et déterminé.


La victoire importe peu. L'essentiel consiste à participer à cette tradition guerrière qui passionne les Berbères du Maroc et de faire reconnaître Mohamed comme bon cavalier, à l'image de son père.


Et, plus fondamentalement, comme l'affirme Lahcen, de "gagner contre les Arabes afin de préserver l'honneur de notre peuple", même si lors de ces spectacles, aucune agressivité ne sépare les deux origines qui constituent le Maroc d'aujourd'hui.

On peut assister à une fantasia à Chems Ayour, à quelques minutes du Jardin aux Etoiles, à Temsia, par la route Nationale. Cette tbourida conclut un dîner-spectacle assez fabuleux qui mêle le folklore arabe et la tradition berbère.


Le premier week-end du mois de septembre, lors du moussem d'Imourane, à 14 km au nord d'Agadir, une fantasia est présentée dans le magnifique décor de la plage, au pied du Rocher du diable. Il en est de même lors des fêtes de fin d'année d'Agadir.

Renseignements complémentaires sur le riad  : +41 79 240 26 32

google223a4169dbd5a715.html