top of page

La langue française a toujours la cote, spécialement dans les rues d'Agadir, mais...

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023


Le Maroc a deux langues nationales : l'arabe et le berbère (amazigh). C'est d'ailleurs un pays bien plus berbère qu'arabe. La troisième langue la plus utilisée, et souvent même la deuxième, est le français, compte tenu des liens historiques qui unissent le Royaume et la République française. Malgré un certain passage à vide actuel, bien regrettable, entre les pouvoirs respectifs des deux pays, la langue française a toujours la cote dans les rues des villes marocaines et spécialement dans celles d'Agadir. Comme on le voit sur la photo ci-dessus prise dans un quartier de la capitale du Souss, les dénominations des commerces restent largement en français. Ici, la langue de Molière est même la seule, pour signaler que ce café et salon de thé doté d'une terrasse s'appelle "Merci".

Le français est utilisé pour faire chic, quel que soit le domaine concerné. Ici, il s'agit d'une boucherie située face au Jardin Lalla Meryem qui vient d'être réhabilité. Se faire comprendre des francophones est sans doute un critère, mais pas le premier,

ce qui nous est d'ailleurs confirmé en l'occurrence, par une cliente francophone. Le boucher ne parle en effet pas le français.


Phénomène nouveau : on voit davantage que par le passé des devantures rédigées en anglais, preuve que cette langue étend son emprise, compte tenu de son utilisation dans le monde entier, mais aussi vu les excellentes relations que le Royaume entretient avec son grand allié, les Etats-Unis, ainsi qu'avec la Grande-Bretagne.

Qu'entreprend la France pour sauvegarder sa place ? Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont été reçus en grande pompe, en juin 2017 à Rabat, par le roi Mohammed VI et sa famille (notre photo). Ce fut la première sortie officielle du président fraîchement élu hors de l'Europe. Le Maroc fut alors choisi de préférence au voisin algérien, avec qui le Maroc n'entretient pas de bonnes relations, pour utiliser un euphémisme.


Six ans se sont écoulés. Que cette visite semble lointaine ! Depuis, la cordialité qui semblait caractériser les relations entre les deux pays a été remplacée par des sentiments moins positifs. Malgré des démentis, les deux dirigeants ne semblent plus sur la même longueur d'ondes, ce qui désole les tenants de la bonne entente France-Maroc. La venue d'Emmanuel Macron à Rabat a plusieurs fois été repoussée. Et pourtant, tel ce menu en français, il y aurait tant à faire comme "suggestion du jour" pour revivifier le couple franco-marocain. A commencer par le choix du nouveau TGV destiné à relier Casablanca et Agadir, par Marrakech et Essaouira, alors que la Chine pointe le bout de son nez !

2 comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
Invitado
28 jul 2023

Bien dommage que Macron se soit fait rouler dans la farine par l'Algérie en ne voulant pas la froisser en reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Perdu des 2 côtés ! A quand le retour de l'ėre Chirac ?

Me gusta
Contestando a

😚Il faut que, d'une manière ou d'une autre, les malentendus soient levés. Et la France a de bons exemples devant elle : les Etats-Unis, l'Allemagne (encore que...), l'Espagne et maintenant Israël.

Me gusta
bottom of page